Des tunnels souterrains pour éviter les embouteillages

Des tunnels souterrains pour éviter les embouteillages

Marre de rester coincé dans le trafic routier pendant des heures ? Vous n’êtes pas le seul. C’est aussi le cas d’Elon Musk, inventeur et chef d’entreprise d’origine sud-africaine. Si ce nom ne vous dit rien il s’agit de l’inventeur de PayPal et le cerveau derrière la création d’entreprises telles Tesla Motors ou SpaceX.

Pourtant, ce n’est pas la première fois que Musk trempe ses pieds dans les moyens de transport outre que les voitures. L’inventeur avait pensé en 2012 à un nouveau mode de transport, le Hyperloop. Il s’agirait d’un TGV subsonique capable de se déplacer à 1.200 km/h comportant des passagers dans des capsules et fonctionnant à l’énergie solaire. Mais ce n’est pas là la solution de Musk aux problèmes d’embouteillages. Il compte créer une solution en creusant les entrailles des villes. C’est lorsqu’il était bloqué dans le trafic routier d’une artère de Los Angeles que l’idée de construire des tunnels lui vient en tête.

Quelques semaines plus tard, le milliardaire annonçait la création de la société The Boring Company (La compagnie de forage), un véritable projet de développement de réseaux de tunnels souterrains dans les grandes métropoles. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Il serait question ici d’un réseau de tunnels souterrains que les conducteurs pourraient emprunter directement depuis la voie publique. Une fois garées sur le bas-côté, les voitures seraient aspirées par un ascenseur dans un tunnel souterrain où elles seraient transportées à une vitesse de 200 km/h par une plate-forme automatisée avant de refaire surface à l’autre bout de la ville, dans une rue à proximité de leur destination. Bien que ce soit une idée de génie, ce n’est hélas que l’un des nombreux hobbys du chef d’entreprise/inventeur.

Pourquoi ? Parce que le coût moyen du forage du métro de Los Angeles est d’un milliard de dollars par mile, l’équivalent d’1,6 kilomètre. Cette somme mirobolante n’a pourtant pas découragé le Sud-Africain. C’est donc le 12 mai 2017 qu’Elon Musk a dévoilé une vidéo sur ses réseaux sociaux montrant le projet en action. Une vidéo à voir absolument mais qui est fortement déconseillée pour les épileptiques, sujets aux convulsions et aux maux de transports.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *