Est-ce que Linux est immunisé contre les virus?

Est-ce que Linux est immunisé contre les virus?

Si vous comparez la vulnérabilité d’une machine sous Linux à une machine sous Windows, vous pouvez comprendre pourquoi tant de personnes affirment que Linux est immunisé. Mais avant de casser de mythe, voyons voir ce qu’est un virus informatique. Selon Wikipedia, un virus est un programme informatique qui peut se répliquer et infecter une machine. Il s’agit d’une définition plutôt large. Wikipedia ajoute : un virus est un terme générique pour décrire tout type de malware, adware, spyware qui n’ont pas la capacité de se dupliquer. Avec ces deux définitions combinées, on peut dire qu’un virus est ou bien un code malicieux ou bien un logiciel qui peut infecter un ordinateur et se répliquer ou un logiciel qui se distribue à votre insu par un moyen électronique. Les virus peuvent se propager des différentes manières : par les pièces-jointes dans un email, par le biais d’urls malicieuses, par le biais d’applications comme les plugins de navigateur et par les rootkits. Dans cet article, on essaye de vous démontrer que même si c’est très complexe pour un virus d’infecter une machine Linux, vous ne devriez pas rester sans protection. Si les pièces-jointes ne sont pas dangereuses sous Linux, c’est parce que les codes malicieux ciblent les machines Windows. Les fichiers sont en .exe ou en .zip. Si vous double-cliquez sur un .exe, Linux ne saura pas quoi en faire, à moins que vous n’ayez Wine. Mais supposez que vous receviez un fichier .deb ou .rpm ou .bin. Ces types de fichiers peuvent s’installer sur une machine Linux. Mais leur installation nécessite que vous fournissiez le mot de passe de l’administrateur. Il suffit donc de ne pas fournir le mot de passe et vous ne serez pas infecté. Si vous utilisez une machine Windows, un antivirus vous protège. Sous Linux, vous serez supris d’apprendre qu’il vous faut également un antivirus. Si Linux est relativement protégé contre les virus, il se peut que vous forwardiez un email à une machine Windows et que cet email soit infecté. Dans ce cas, il est judicieux d’utiliser un scanner Linux pour protéger vos amis. Cela sera d’autant plus nécessaire si vous gérez un serveur email sous Linux. On vous recommande l’antivirus ClamAV sous Ubuntu. Les urls spoofées sont également dangereuses sous Linux. Même si elles n’affectent pas directement le système, elles sont dangereuses pour l’utilisateur. Heureusement, la plupart des navigateurs ont des plugins qui permettent de protéger son expérience de navigation contre de telles menaces. Concernant les applications dangereuses sous Linux, il est conseillé de ne faire confiance qu’aux programmes faisant officiellement partie de votre distribution Linux. Tout programme développé par une tierce partie autre que l’éditeur de votre distribution est potentiellement dangereux. Les Rootkits quant à eux sont des programmes qui une fois installés sont impossibles à désinstaller. Sous Linux, il vous suffit d’installer rkhunter (rootkit hunter) pour vous en protéger. Espérons que cet article tuera le mythe selon lequel Linux est complètement immunisé contre les virus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *