Facebook accusé d imposer ses propres adresses e-mail

Facebook accusé d imposer ses propres adresses e-mail

Plus d’un mois après sa difficile entrée en Bourse, Facebook est confronté à une énième polémique. Le réseau social a ainsi mis en place – en douce – deux nouveautés rapidement critiquées par les internautes: une nouvelle adresse e-mail par défaut et un service de géolocalisation. Il a déclenché les foudres de ses utilisateurs en remplaçant dans leurs informations personnelles, sans avertissement préalable, leur e-mail par une adresse se terminant par @facebook.com. Désormais, dans la fenêtre «coordonnées» de chaque utilisateur, l’adresse électronique affichée par défaut est celle fournie par le site, cachant une quelconque adresse personnelle. Ce changement est censé permettre à Facebook Messages, surnommé «Gmail killer», de supplanter Gmail et Yahoo! Mail. Facebook a également créé la polémique en testant, le 24 juin, une nouvelle application de géolocalisation. Baptisé «Recherchez des amis à proximité», ce service a été lancé, coïncidence ou non, deux mois après l’acquisition par Facebook de Glancee, une application de rencontre basée sur la géolocalisation, ce qui rend les internautes inquiets pour leur vie privée. Il permet de localiser les personnes («amis» ou non) à proximité de soi et qui utilisent Facebook. Ne sont visibles, toutefois, que ceux étant connectés à ce nouvel outil de recherche. L’application est aussi accessible sur mobile, sous Android ou iOS.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *