Google+ : L’agonie d’un réseau social qui n’a pas fait un tabac

Google+ : L’agonie d’un réseau social  qui n’a pas fait un tabac

À la suite de la découverte d’une faille de sécurité en octobre, le géant du Web avait annoncé la fermeture de son réseau social. Sur son blog, Google détaille la manière dont Google+ va disparaître, petit à petit.

A partir de ce lundi, Google n’acceptera plus de nouveaux membres sur Google+. Impossible également de créer des pages, des communautés ou des événements, le réseau social ne donnera accès qu’à l’existant. Les commentaires réalisés sur d’autres sites à partir de Google+ disparaîtront eux le 7 mars.

Enfin, étape finale, Google+ ne sera plus accessible le 2 avril. À cette date, l’entreprise supprimera progressivement les données de ses serveurs. Le bouton «se connecter avec Google+» est progressivement remplacé par un «se connecter avec Google», ce qui ne changera rien pour l’utilisateur.

Les utilisateurs de Google+ ont donc jusqu’au 2 avril pour télécharger leurs données et les transférer sur d’autres services. Passé cette date, tout disparaîtra. Google détaille les processus de récupération sur son site.

Lancé en 2011 comme une alternative à Facebook, Google+ n’a jamais rencontré le succès escompté. Le réseau social souffrait d’un faible nombre d’utilisateurs et d’un désintérêt massif. Google le laissait tranquillement dans son coin, en se disant certainement que s’il n’avait pas révolutionné le monde, il ne faisait de mal à personne.

En octobre 2018, le Wall Street Journal révélait l’existence d’une brèche de sécurité cachée par Google, impactant potentiellement les données de 500.000 utilisateurs. L’entreprise n’a pas tardé à réagir, annonçant la fermeture du service dans les dix prochains mois, histoire de ne pas le laisser entraver son image. En décembre, une nouvelle faille était découverte, impactant cette-fois ci 52,5 millions de comptes. L’entreprise décide d’avancer la date de fermeture de son service à avril.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *