Innovation & Technologies : Plus de 124.000 visiteurs à la 4ème édition de Viva Technology !

Innovation & Technologies : Plus de 124.000 visiteurs à la 4ème édition de Viva Technology !

Les débats ont tous convergé vers les grandes tendances qui contribuent à façonner le monde de demain telles que l’Intelligence artificielle, la 5G, la blockchain, le Quantum Computing, la santé connectée, la nouvelle course à l’espace, la mobilité, l’environnement…

Avec une affluence de plus de 124.000 visiteurs venus du monde entier, 125 nationalités représentées et plus de 13.000 start-up, la 4ème édition du Salon Viva Technology aura confirmé sa place. Une manière d’assurer un écosystème aussi grand que possible dans le domaine du digital pour toutes les parties prenantes. Retour sur les faits marquants de l’événement.

La présence à l’ouverture du président français Emmanuel Macron et de celle du Premier ministre canadien Justin Trudeau aura marqué la 4ème édition du Salon Viva Technology…. Le plus de cette année est le second hall et l’utilisation du Dôme de Paris comme scène principale, ce qui a permis d’augmenter les surfaces d’exposition et de laisser les visiteurs en admiration face à autant d’innovation exposée et de professionnels de renom.  «Viva Technology a relevé  le défi de faire encore mieux que l’année précédente. L’événement a accueill, en effet, plus de 124.000 visiteurs pendant les 3 jours du Salon (ndlr : deux journées réservées aux professionnels et une journée ouverte au grand public), soit une hausse de fréquentation de 24%», confirment, à juste titre, les organisateurs. L’événement dédié à l’innovation aura drainé, également,  3.300 investisseurs et des milliers de dirigeants. 2.500 journalistes venus du monde entier ont pu relayer les informations et créer le buzz en continu.

Toute la logistique a également été assurée pour organiser plus de 150 conférences au cours desquelles les speakers ont pu présenter les dernières solutions Data et rappeler les exploits du digital.

Les plus grands acteurs mondiaux de l’innovation étaient présents pour ne citer que Google, Facebook, Apple, Société Générale, BNP Paribas, SFR, Thales, Cisco, SAP, Sanofi, EDF, Dell, Samsung, Renault, Atos, TF1, Accor Hôtels, AFD, Kantar … Plus de 450 entrepreneurs, investisseurs et chercheurs ont pu ainsi échanger autour de l’impact du digital sur l’économie et la société.

Les débats ont tous convergé vers les grandes tendances qui contribuent à façonner le monde de demain telles que l’intelligence artificielle, la 5G, la blockchain, le Quantum Computing, la santé connectée, la nouvelle course à l’espace, la mobilité, l’environnement… Les visiteurs ont même eu la chance de tester eux-mêmes des solutions pour se rendre compte des changements imminents du monde et de la transformation des écosystèmes rendue possible par l’univers du digital. Jouer avec un robot aux jeux d’échecs est possible en passant dans les allées … Les ingénieurs porteurs de projets sont allés au-delà de la robotisation et ont créé l’émotion à travers de telles solutions ! Les exemples sont nombreux et les visiteurs se sont émerveillés sans se lasser.

La représentation de 21 pays a engendré un pléthore de l’offre créant un écosystème de start-up et un engouement compte tenu des nouveaux entrants comme le Brésil, la Chine (Shanghai et Nanjing), le Danemark, l’Espagne ou le Sénégal.

Le Maroc n’est pas en reste puisque le stand d’OCP est le premier exposant visible à l’entrée du hall 1 ! L’ADD (Agence du développement du digital) en charge de mettre en œuvre la stratégie de l’Etat en matière de développement du digital et de promouvoir des outils numériques était aussi présente au rendez-vous. Avec plus de 160 start-up africaines, le continent  a été mis à l’honneur.

La déclaration globale du premier homme politique en direction de la presse marocaine confirme, en effet, la volonté de créer des synergies dans le domaine entre les deux rives.

La question de la fuite des cerveaux des ingénieurs réseaux télécoms marocains a également été soulevée. Les lois de marché du travail demeurant soumises à une démocratie et au respect de la liberté des  individus. Mondialisation oblige!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *