Internet: La sécurité encore boudée par le Marocain

Internet: La sécurité encore boudée par le Marocain

Internet a envahi notre quotidien, et celui de nos enfants également. Au Maroc 88% des enfants utilisent Internet au moins une fois par jour. Ainsi le taux de pénétration global est de 60%. Il s’avère aussi que le risque de piratage peut atteindre 325.000 menaces/jour.

En l’absence des outils de sécurité nécessaires, le cumul de ces menaces augmente le risque de manière affreusement exponentielle. D’où la nécessité de s’en prémunir.

Selon l’étude effectuée par Kaspersky Lab Maroc, présentée mardi dernier lors d’une conférence à Casablanca, le Marocain, en général, n’a pas encore le réflexe de se protéger contre le piratage de manière efficace. Selon la même étude, parmi les personnes qui utilisent déjà des antivirus, 64% utilisent une solution téléchargée gratuitement ou alors des antivirus dont la licence est piratée (22%). «Ces deux alternatives n’assurent pas forcément une protection optimale, à cause du manque d’options, qui sont paramétrées selon la spécifité de l’utilisation d’Internet», souligne Julien Pulvirenti, responsable Kaspersky Lab de la zone Afrique du Nord.

Réalisée en juillet 2016 auprès de 1.144 personnes, l’étude nationale dévoilée par Kaspersky Lab apporte un éclairage sur l’attitude des Marocains par rapport à leur sécurité informatique, en mettant sur les risques dans le cas des différents usages que peuvent faire leurs enfants sur Internet. En termes d’outils, 64% se connectent par  ADSL à travers le Wifi, alors que le reste est dominé par la connexion 3G depuis les smartphones et tablettes. Ces jeunes utilisateurs de la Toile sont plus tentés par les jeux en ligne, les contenus éducatifs réseaux sociaux et puis les vidéos, qui s’avèrent être les utilisations les plus exposées au risque de piratage.

Meriem Laftouty

(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *