Karim Bibi Triki: Nous voulons démocratiser les TIC

Karim Bibi Triki: Nous voulons démocratiser les TIC

ALM : Intel ne cesse de soutenir l’éducation, notamment au Maroc. Comment se traduit cet engagement sur le terrain ?
 

Karim Bibi Triki : Notre partenariat avec le ministère de l’éducation nationale date de l’ouverture du bureau d’Intel au Maroc. C’est un engagement stratégique sur le long terme autour d’une vision commune, soit la transformation de l’éducation pour la croissance et la compétitivité.

Intel encourage une approche holistique pour l’intégration des TIC dans le secteur de l’éducation qui englobe, en plus de la technologie, le développement professionnel des enseignants, le curriculum et le contenu, l’évaluation, et enfin la pérennité du modèle de financement.

Concrètement, plusieurs programmes, initiatives, pilotes, ateliers, et formations d’enseignants ont été menés conjointement avec l’équipe passionnée du ministère pour l’exploration de stratégies d’apprentissage qui favorisent le développement de compétences transversales chez les apprenants (tels que l’esprit critique, le travail d’équipe, la communication, la méthodologie de résolutions de problèmes…) et pour l’implémentation d’un apprentissage personnalisé et adapté pour chaque élève, d’où le shift du paradigme et l’émergence du modèle centré sur l’élève et non pas l’enseignant. Nous menons des initiatives qui couvrent tous les niveaux, de l’enseignement primaire au supérieur.

Ci-dessous quelques-unes : des programmes comme GENIE à travers lequel nous avons introduit le programme Intel® Teach pour la formation des enseignants qui a bénéficié à plus de 100.000 enseignants marocains ou encore Injaz que nous soutenons en tant que conseiller technologique ont eu écho en dehors du Maroc et ont servi de modèle pour inspirer d’autres pays en vue d’élaborer et d’affiner les leurs. Ainsi que le lancement du portail Nata’alam, premier portail en ligne qui regroupe une communauté arabe de 300.000 enseignants de la région MENA autour d’une plate-forme en ligne offrant différents outils et ressources de travail, et bien d’autres programmes. Bien entendu, il reste beaucoup à faire, et nous sommes appelés à avancer avec davantage de vélocité, d’où l’engagement stratégique d’Intel dans ce secteur qui demeure notre priorité au Maroc.

Justement, quels sont les axes stratégiques autour desquels s’articule la politique de développement d’Intel au Maroc ?

La stratégie de développement d’Intel au Maroc s’articule autour de 2 axes principaux : l’intégration des nouvelles TIC dans les secteurs clés au Maroc, à savoir l’éducation, et au sein des entreprises et notamment les PME à travers la modernisation de leurs parcs informatiques, le renforcement de leurs solutions de sécurité et l’accélération de l’adoption du cloud, le développement de l’écosystème local des TIC en soutenant les marques locales et en étoffant le réseau de ses partenaires et constructeurs locaux.

Quelles sont les nouveautés du groupe, notamment en matière de lancements et d’innovations pour 2016 ?

Parmi les nouveautés d’Intel, la réinvention du PC. Avec le lancement de la 6e génération de processeurs Intel Core équipant les derniers PC, appareils 2 en 1, tablettes et ordinateurs de bureau Tout En Un et offrant une performance 2,5 fois plus importante, le triple de l’autonomie de batterie et une performance graphique améliorée par rapport à un ordinateur âgé de 5 ans.

Cette dernière génération de PC intègre la technologie Intel RealSense qui consiste en une caméra 3D intégrée permettant de contrôler l’appareil d’un geste de la main, de déverrouiller son appareil grâce a une reconnaissance vocale ou faciale sans avoir besoin de mot de passe, numériser ou imprimer en 3D ou encore créer un environnement de vidéo chat plus réaliste avec possibilité de personnaliser l’arrière-plan.

Différents modèles seront disponibles à travers nos partenaires constructeurs, à savoir HP, Dell, Asus, Lenovo… Les utilisateurs marocains auront un large choix d’équipements équipés de la 6e génération de processeurs Intel Core chez les revendeurs spécialisés dès le 1er trimestre de l’année. Le lancement d’une gamme de SSD haute performance nommée Optane dont la commercialisation est prévue l’année prochaine. Ces appareils permettant le stockage de données sont basés sur une technologie de mémoire non volatile 3D XPoint qui est jusqu’à mille fois plus rapide que la mémoire NAND. C’est la première nouvelle catégorie de mémoire depuis l’avènement de la mémoire flash NAND il y a 25 ans. Elle a été co-développée avec Micron Technology et a nécessité une décennie de recherche.

Cette mémoire d’un nouveau genre est censée répondre à l’explosion du volume de données que produisent les terminaux mobiles, les objets connectés et avec eux tous les services en ligne. La transformation des entreprises: avec le lancement du logiciel Intel® Unite™ permettant de transformer les salles de conférences en espaces de réunion modernes, connectés et sécurisés afin d’améliorer la collaboration et la productivité d’une manière simple et abordable.

Les réunions peuvent démarrer rapidement grâce à la technologie sans fil qui connecte immédiatement les écrans, projecteurs ou tableaux blancs interactifs, nouveaux ou existants, sans aucun câble. Les collaborateurs sur site et distants peuvent consulter et interagir sur les contenus partagés en temps réel.

Combien de partenariats avez-vous développés avec les écoles, lycées et universités, jusqu’à présent ?

Nous avons un partenariat stratégique avec le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle ainsi qu’avec le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres à partir duquel nous menons ensemble différentes initiatives. Nous travaillons aussi avec des partenaires du secteur, à savoir la Fondation Mohammed VI, l’Ecole Mohammadia d’ingénieurs sur l’utilisation des cartes de développement Intel pour soutenir les développeurs dans la réalisation de prototypes basés sur cette technologie, l’Université Mohammed V-Souissi Rabat pour la mise en place de la compétition Maroc Intel Business Challenge et où un incubateur de logiciels a été installé, l’université Al Akhawayn où un incubateur de logiciels a été installé, L’ENSIAS pour l’organisation de la semaine de l’innovation, les écoles privées pour l’initiative d’intégration des TIC au sein des classes des écoles privées et des intégrateurs de solutions et constructeurs locaux.

Quid de vos ambitions et perspectives de développement en Afrique ?

Démocratiser les TIC à travers des programmes nationaux d’accessibilité dans les pays de la région et contribuer ainsi à l’augmentation du taux de pénétration de l’Internet et du taux d’équipement afin de réduire la fracture numérique et accompagner la transformation digitale de ces pays.

Développer le savoir en termes d’utilisation des TIC, développer les compétences transversales du 21e siècle et encourager la diffusion des connaissances afin de construire une force de travail compétitive. Soutenir l’innovation en favorisant l’entrepreneuriat digital, soit le développement de nouvelles solutions adressant des défis globaux.

Pour ce, nous collaborons avec l’écosystème des pays de la région afin de supprimer les barrières de l’innovation, soit le financement, l’accès à la connexion, au contenu et au savoir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *