La RSSI, une base «exhaustive» pour la sécurité informatique

La RSSI, une base «exhaustive»  pour la sécurité informatique

La société Jankari Consulting, éditrice du magazine spécialisé sur les technologies de l’information «Maghreb Digital», lance la base «la plus exhaustive» des responsables de la sécurité de systèmes d’information (RSSI) au Maroc. Cette base électronique se veut un outil d’information et de prospection, mis à la disposition des acteurs nationaux et internationaux intéressés d’approcher les responsables en charge des chantiers et des dossiers relatifs à la sécurité de l’information.
Certes, la fonction du RSSI est  émergente dans les organigrammes des entreprises au Maroc, néanmoins, sous l’effet de l’importance des investissements dans les systèmes d’information et la recrudescence des menaces numériques et des cyber-attaques en ligne, de plus en plus d’entreprises recrutent des ressources dédiées, en vue d’assurer cette mission délicate. D’ailleurs, l’un des indicateurs de la maturité du marché marocain dans le domaine des TIC est le rattachement de la fonction de RSSI directement à la direction générale et non pas à la direction des systèmes d’information. Un rattachement qui dénote l’importance accordée par les managers au caractère critique de la protection de leurs systèmes d’information  contre des vulnérabilités techniques et des attaques internes et externes.   
La base RSSI, en vente par la société Jankari Consulting, recense le contact professionnel de chaque RSSI (tél, e-mail, fax, adresse postale et site web). Compte tenu de la dynamique du marché de l’emploi dans le domaine de la sécurité IT, cette base électronique est mise à jour au fur et à mesure grâce à un système de relance et d’un suivi dédié.   
Outre la base des RSSI, Jankari Consulting a lancé l’édition 2013 de sa base électronique dédiée aux directeurs des systèmes d’information du secteur privé et public. La version 2013 de cette base comporte actuellement plus de 600 responsables informatiques du secteur privé des «plus importantes entreprises du Royaume». Quant à la base du secteur public, elle recense plus de 170 DSI des administrations, des offices et des organismes publics.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *