La téléphonie mobile, un moyen de communication prisé dans le rural

La téléphonie mobile, un moyen de communication prisé dans le rural

L’ANRT relève une intensification et une diversification des usages

En termes de contenu, les réseaux sociaux, la presse, l’actualité, les sites de jeux, loisirs et de sport, représentent le premier recours des internautes. Le taux y afférent frôle les 80,7%.

La téléphonie mobile a fait son entrée en force dans le milieu rural marocain.  Elle s’est généralisée pour la quasi-totalité des ménages ruraux. Il s’agit là d’un des principaux constats fait par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) dans le cadre de son enquête annuelle sur l’équipement et l’usage des technologies de l’information par les ménages et les individus au titre de l’année 2016. L’ANRT mesure à travers cette étude le niveau d’équipement et des usages et fait ressortir les principales tendances pour servir aux analyses des marchés et à l’élaboration des perspectives pour les années à venir.  Pour l’année 2016, le régulateur du marché des télécommunications observe une intensification et une diversification des usages. Ceci est marqué par une montée en puissance des mobiles, notamment dans le milieu rural. Il ressort que 90,7% des individus âgés de 12 à 65 ans en sont équipés hors villes.

Dans le périmètre urbain ou rural, la technologie mobile reste privilégiée par les utilisateurs pour la connexion à l’Internet. Selon l’ANRT, 68,5% des ménages seraient actuellement équipés d’un accès à Internet, soit 77,2% en milieu urbain et 51,3% en milieu rural. Autre chiffre révélateur : 66,5% des ménages sont équipés via technologie mobile. L’ANRT précise également que 84,8% des internautes auraient utilisé une connexion Internet mobile de type «Voix+Data». La Data Only a été utilisée par 13,7% ayant répondu à l’enquête. La proportion des usagers d’une connexion internet fixe s’élève à 60,1%.

Notons qu’en 2016, le nombre d’internautes a dépassé les 18,5 millions au Maroc. Il est ainsi passé de 57,1% en 2015 à 58,3% en 2016. La progression est également confirmée dans le monde rural, grimpant de 42,2% à 44,4% en 2016. «Le nombre d’internautes, même s’il reste important, montre l’existence encore d’un potentiel significatif, pouvant impacter positivement la pénétration de l’Internet et des accès, les taux d’utilisation ainsi que les types d’usage sur Internet», souligne dans ce sens l’ANRT. En termes de contenu, les réseaux sociaux, la presse, l’actualité, les sites de jeux, loisirs et de sport, représentent le premier recours des internautes. Le taux y afférent frôle les 80,7%. Les sites en relation avec l’éducation et la formation, la santé et les petites annonces sont visités respectivement par 45,7, 36,6 et 34,1%. Il ressort également que les principaux usages des internautes sont la participation aux réseaux sociaux. L’ANRT relève dans ce sens un taux de 90%. Le visionnement et le téléchargement de contenus multimédias arrivent en deuxième position avec un taux de 76,7%, suivis du téléchargement de logiciels et d’applications (72,1%) et des discussions en ligne (71%). Toutefois, la télévision dépasse largement Internet et les réseaux sociaux lorsqu’il s’agit de la recherche de l’actualité.  L’ANRT note, dans ce sens, un taux de 57% à Internet et aux réseaux sociaux contre 89,2% à la télévision. La radio et la presse sont reléguées au second plan avec des taux respectifs de 54,5 et 51,4%.

L’équipement en ordinateurs se stabilise

Environ 55% des ménages sont équipés en ordinateurs en 2016. Ce taux est aligné sur la même tendance qu’en 2015. L’ANRT relève toutefois une disparité entre milieu urbain (69,2%) et milieu rural (26,6%). Le régulateur note également une évolution de la proportion selon la nature des équipements. Ainsi, 40,7% des ménages équipés le sont par un ordinateur portable, 26,1% en tablette (contre 20,8% en 2015) et 21,7% par un ordinateur de bureau. Le multi-équipement en ordinateurs concerne 53,6% des ménages qui disposent de plus d’un type de station de travail. Cette proportion est en hausse de près de 6 points entre 2015 et 2016.

Forte progression du recours aux smartphones

Le recours aux smartphones poursuit sa progression. Le parc est estimé à plus de 18 millions, soit une hausse de plus de 3 millions par rapport à 2015. Selon l’ANRT, 67% des individus âgés de 12 à 65 ans, équipés en téléphone mobile, disposeraient, en 2016 d’un smartphone contre 54,7% une année auparavant. «Le taux d’équipement en smartphones reste fort (86%) auprès de la population âgée de 12 à 24 ans», relève-t-on de l’enquête. En milieu rural, le taux d’équipement en smartphones est passé de 42,5% en 2015 à 56% en 2016. De même, les applications mobiles sont utilisées par 90% des individus équipés de smartphones. 58,5% les utiliseraient de manière fréquente. La moyenne d’utilisation peut aller de 2 à 5 applications mobiles par semaine.

Internet : Qui s’y connecte ?

Comment et pourquoi ?

L’ANRT recense :

• Plus de 63,1% d’internautes hommes et 53,5% d’internautes femmes.

• Plus de 72% des internautes ont accédé à Internet quotidiennement au cours des trois derniers mois de 2016.

• 23% y ont accédé au moins une fois par semaine.

• 44% des internautes passent entre 1 à 2 heures par jour sur Internet. 32% se connectent moins d’une heure par jour.

• Les internautes visitent presque autant les sites à vocation internationale (47,2%) que ceux à vocation nationale (52,8%).

La proportion des internautes visitant les sites nationaux est en augmentation soutenue depuis 2015 (+30 points).

Sur les réseaux sociaux, les internautes se distinguent comme suit:

• Parmi les internautes qui utilisent les réseaux sociaux, 77% y accèdent quotidiennement.

• En milieu urbain, ils sont 80%, contre 68% en milieu rural.

• La population âgée de 20 à 39 ans et celle de 65 ans et plus accèdent quotidiennement à Internet avec des proportions variant entre 81 et 85,5%.

• 83,3% des utilisateurs de réseaux sociaux y accèdent quotidiennement via leur téléphone mobile.

• 50% y consacrent entre 1 à 2 heures par jour.

Achat en ligne :

• Selon l’enquête, près de 12% des individus ont effectué des achats en ligne  en 2016.

• En milieu urbain, cette proportion se situerait à 15,5%.

• Elle est de 2,5% en milieu rural.

• Plus de la moitié de ces individus ont effectué entre 2 et 5 achats sur Internet. Leurs motivations principales seraient, selon l’enquête, le gain de temps (pour 55,3%) et l’attractivité des offres, jugées avantageuses et promotionnelles (pour 18,6%).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *