Le Maroc formera des «soldats» contre la cybercriminalité

Le Maroc formera des «soldats» contre la cybercriminalité

Il semble que la lutte contre la cybercriminalité soit une priorité pour le Maroc. En effet, le Royaume formera des ingénieurs spécialisés dans la sécurité des systèmes d’information. Une formation sera dans ce sens créée à l’Institut national des postes et télécommunications (INPT). L’annonce a été faite à l’occasion du conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Au cours de ce conseil d’administration, le bilan du secteur a été présenté. Ainsi, le réseau téléphonique fixe et mobile compte environ 47 millions d’abonnés, soit un taux de pénétration de 140%. S’agissant du Web, le nombre des abonnés à l’Internet a progressé pour atteindre les 10 millions de personnes.

Par ailleurs, les prix des communications mobiles ont continué leur trend baissier avec une régression de 23% en une année. Pour les responsables, ce recul des prix des télécommunications a impacté positivement le taux de pénétration et le volume des utilisations. Le chef de gouvernement qui a présidé le CA n’a pas manqué d’afficher sa satisfaction quant aux résultats de la procédure d’attribution de licences utilisant des technologies mobiles 4G. L’Etat récoltera grâce à cette opération pas moins de 2 milliards de dirhams alors que l’ANRT tablait sur 1,5 MMDH seulement.

Par ailleurs, le conseil d’administration a procédé à l’arrêt définitif des comptes de l’ANRT au titre de l’année 2014 et à l’approbation du projet de son budget 2015, de la note d’orientations générales de développement du secteur à l’horizon 2018 et des protocoles d’accord de coopération conclus par l’Agence, notamment dans le domaine de la formation des cadres de certains pays africains.

A noter que le ministre de l’économie et des finances, le ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, le ministre délégué chargé de l’Administration de la défense nationale, le ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, la ministre déléguée auprès du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadre, ont pris part au CA en plus du directeur général de l’ANRT.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *