Le Maroc, un formidable champ d’expérimentation en matière de digitalisation

Le Maroc, un formidable champ d’expérimentation en matière de digitalisation

Le Maroc est un formidable champ d’expérimentation en matière de digitalisation, a affirmé le vice-président de l’Assemblée nationale française Yves Jégo, se félicitant de la volonté politique de promouvoir ce secteur dans le Royaume.

Il y a une ambition d’une vraie digitalisation du Royaume, a relevé le député français dans une déclaration à la MAP à l’issue de ses entretiens avec le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, en marge du salon Viva Tech, une grand-messe de l’innovation digitale dans le monde qui a ouvert ses portes, jeudi, à Paris.

Il a aussi appelé à bénéficier de la proximité entre le Maroc et la France pour le développement d’un réseau de startups entre les deux pays, se disant surpris par la capacité des jeunes acteurs marocains de startups à créer et innover.

« L’innovation française peut aider le Maroc et l’innovation marocaine peut aider la France », a-t-il assuré, soulignant que le stand du Royaume à ce salon est très performant et démontre que le pays est en pointe en matière de digitalisation.

Cet ancien ministre français a, par ailleurs, fait savoir qu’il a présenté à M. Elalamy une initiative de la ville de Montereau-Fault-Yonne en région parisienne dont il était maire de créer un lieu d’enseignement supérieur via le numérique.

« Ce lieu est une mini-université de proximité. Si tu ne vas pas à l’université, l’université vient à toi », a-t-il expliqué, notant qu’il y a des perspectives de faire porter cette expérience qui a démarré en France au Maroc.

Le Salon Viva Tech, qui connaît la participation de milliers de startups de nombreux pays dont 16 en provenance du Royaume, met cette année à l’honneur les startups africaines dont une centaine sont présentes, avec une représentation officielle de plusieurs pays comme le Maroc, le Rwanda, l’Afrique du Sud, la Tunisie ou le Nigeria.

Co-organisée par le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce, et de l’économie numérique, l’Agence du développement d digital et l’Agence nationale de réglementation des Télécommunications, la participation marocaine, la première du genre, a pour objectifs de présenter l’écosystème tech marocain et de le positionner sur l’échiquier international de l’innovation technologique, auprès des investisseurs et grands donneurs d’ordres mondiaux. Le pavillon Maroc à cette 3ème édition de Viva Tech, qui a été inauguré jeudi par M. Elalamy en présence de l’ambassadeur du Maroc en France, M. Chakib Benmoussa et de nombreuses personnalités, servira de vitrine aux projets des start-up développés dans les domaines du healtech, de l’agritech, du greentech et du govtech, notamment.

Les 16 start-ups marocaines qui ont été sélectionnées pour prendre part à ce grand rendez-vous high tech mettront à profit ce Salon pour présenter leurs innovations, échanger avec les intervenants du secteur et établir des relations avec les investisseurs et grands groupes présents.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *