Les génies de l’informatique des quatre continents en compétition

Les génies de l’informatique des quatre  continents en compétition

La coupe du monde du génie informatique se tiendra à Marrakech entre le 16 et le 20 mai prochain. La ville ocre sera, ainsi, la première en terre africaine et arabe à accueillir la phase finale du Concours international de la programmation informatique (ICPC-International collegiate programming contest).

L’ICPC est le concours le plus ancien, le plus important et le plus prestigieux de programmation informatique. «L’université Al Akhawayne a participé aux éditions 1997 et 1998 et aura l’honneur de représenter le Maroc durant cette édition aux côtés de l’équipe de l’université Cadi Ayyad de Marrakech», a déclaré Driss Ouaouicha, président de l’université Al Akhawayne, à l’occasion de la conférence de presse de présentation de l’évènement hier lundi à Rabat.

L’université d’Ifrane co-organisera l’évènement en partenariat avec l’université Mohammed V de Rabat et l’université Mundiapolis de Casablanca. Cette troïka académique sera accompagnée par l’association marocaine du génie informatique (MACM- Moroccan association for computing machinery). Ils seront donc 1.200 participants à Marrakech, représentant 128 universités et 65 nationalités. Les deux équipes marocaines devront affronter des établissements de taille, à commencer par les universités de Harvard, Princeton, Stanford et Massachusets (MIT) aux Etats-Unis, la University of Tokyo au Japon ou encore la Pekin University de Chine. «Les phases finales rassemblent les véritables génies de l’informatique, puisque pour y arriver, les participants doivent passer par plusieurs concours nationaux, régionaux et continentaux», a précisé Sidi Ali Maelainine, directeur de l’évènement et président de la MACM.
Si, sur le plan mondial le Maroc ne compte que quelques participations timides au concours, le Royaume est considéré comme pionnier dans la région. L’équipe de l’université Al Akhawayne était, en effet, la première équipe arabe et africaine à prendre part à cet évènement en 1997. C’est, par ailleurs, suite à une initiative marocaine que des phases de sélection régionales ont été organisées pour la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord).

La compétition consiste à donner des problèmes à résoudre par des programmes informatiques. Les équipes participantes, composées de 3 étudiants, essaieront de résoudre un total de 12 problèmes en 5 heures et en utilisant uniquement un seul ordinateur. La décision d’attribuer l’organisation de ces «jeux olympiques de la programmation» au Maroc a été prise lors de l’édition précédente, en 2014 en Russie. 

Selon Maelainin cet événement devrait contribuer à intéresser les recruteurs dans le domaine des IT au potentiel marocain. «Le concours attire, chaque année, énormément de chasseurs de têtes à la recherche de génies à recruter», a-t-il noté.

L’organisation de la coupe du monde du génie informatique au Maroc viendra, selon lui, renforcer le positionnement du Royaume en tant que hub technologique régional et promouvoir le tourisme événementiel, notamment dans le domaine des nouvelles technologies.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *