L’Internet des objets: Ericsson et son rôle de catalyseur

L’Internet des objets: Ericsson et son rôle de catalyseur

Les réseaux cellulaires couvrent déjà 90% de la population mondiale. Pourtant, malgré la présence de ces réseaux, l’adoption massive de l’Internet des objets se heurte encore à des obstacles. Pour s’attaquer à ce défi, Ericsson propose une mise à jour logicielle et des avancées concernant l’écosystème qui devraient accélérer l’adoption de l’Internet des objets, au bénéfice de l’industrie et du consommateur.

Selon Alain Maloberti, Senior vice-president Orange Labs Networks, «l’Internet des objets offre un potentiel considérable. Nous travaillons avec les principaux spécialistes de ce domaine pour soutenir les innovations qui améliorent la vie quotidienne de nos clients, particuliers et entreprises.

Nous sommes ravis qu’Ericsson s’associe aux principaux acteurs de cet écosystème pour s’attaquer aux problèmes de coût, de couverture et de durée de vie des batteries qui ont freiné une adoption plus massive des applications de l’Internet des objets. Nous sommes convaincus que le meilleur est à venir». On dénombre d’ores et déjà plus de 230 millions d’abonnements aux services M2M (machine à machine) cellulaires pour des appareils IoT, mais des problèmes ont limité les possibilités d’adoption à grande échelle, notamment le coût des appareils compatibles IoT, la durée de vie des batteries et la couverture cellulaire dans les zones reculées ou à l’intérieur des bâtiments.

Grâce aux avancées développées en collaboration avec des partenaires de l’écosystème, le nouveau logiciel IoT Networks Software 16B d’Ericsson offre des avantages tels qu’un coût réduit de l’appareil compatible Lot, une durée de vie plus longue de la batterie et une meilleure couverture réseau à l’intérieur des bâtiments. Selon les prévisions de Gartner, l’Internet des objets devrait générer en 2020 une plus-value de 1.900 milliards de dollars dans tous les secteurs. Ericsson joue un rôle à tous les niveaux dans cette mutation, depuis le lancement jusqu’aux processus métiers, plates-formes, cloud et connectivité radio.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *