Maroc Telecom déploie la 4G au Burkina Faso

Maroc Telecom déploie la 4G au Burkina Faso

Après avoir contracté un prêt de la filiale de la Banque centrale populaire

La filiale de Maroc Telecom dispose de toutes les capacités techniques et toutes les compétences pour accompagner les clients dans la réussite du très haut débit.

Maroc Telecom et le Groupe Banque centrale populaire soutiennent la connectivité au Burkina Faso. L’Office national des télécommunications (Onatel-SA), filiale du Groupe Maroc Telecom, a signé un accord de financement avec Banque Atlantique (filiale du Groupe Banque centrale populaire) destiné à acquérir une licence télécoms lui permettant d’offrir les services 4G à ses 7,8 millions d’abonnés. Cet accord porte sur un financement de l’ordre de 40 milliards de francs CFA, soit plus de 61 millions d’euros.

La filiale de Maroc Telecom dispose en effet de toutes les capacités techniques et toutes les compétences pour accompagner les clients dans la réussite du très haut débit. C’est ce que fait savoir Mohamed Naïmi, directeur général d’Onatel-SA, lors de la cérémonie de signature. Il a par ailleurs rappelé que «le réseau est prêt. Il reste à signer les cahiers des charges et remettre le chèque pour payer cette licence». La 4G est ainsi le premier produit qui sera lancé dans ce sens par Onatel. Opérateur global des télécommunications au Burkina Faso, Onatel-SA a connu, depuis le 17 avril 2018, une importante modification de la structure de son capital. Pour les actionnaires de référence, cette structure du capital accorde désormais 61% au Groupe Maroc Telecom et 16% à l’État du Burkina Faso. Onatel-Burkina se réclame leader du marché burkinabè des télécommunications sur l’ensemble des segments d’activité : fixes, mobile et Internet. Ainsi, le nombre des abonnés s’établit à plus de 7,8 millions de clients actifs pour un parc commercial de près de 9 millions de clients avec une couverture de plus de 93% de la population de ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Onatel-SA emploie plus de 200.740 agents directs ou indirects. L’office dispose par ailleurs de 1.500 km de fibres optiques sur les 4.500 km prévus en 2019. Pour sa part, la Banque Atlantique se positionne en tant que 3ème plus grand groupe bancaire de la zone UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) en termes de parts de marché.

La filiale de la Banque centrale populaire est présente dans les huit pays de l’espace UEMOA : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo.

Banque Atlantique s’appuie sur des filiales spécialisées telles que banque d’affaires (atlantique finance), gestion d’actifs (atlantic asset management), assurances (atlantique assurance vie) et atlantique assurances en Côte d’Ivoire et au Togo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *