Microsoft condamné à verser 200 millions de dollars

Microsoft condamné à verser 200 millions de dollars

L’éditeur de logiciels de Toronto i4i accusait en effet Microsoft d’avoir illégalement exploité un de ses brevets, concernant la technologie XML, dans son célèbre outil de traitement de texte Word (versions 2003 et 2007). i4i a présenté devant le tribunal américain plusieurs preuves pour démontrer la culpabilité de Microsoft. La firme canadienne a ainsi soumis plusieurs courriers électroniques émanant de chez Microsoft, qui démontrent que Microsoft a sciemment utilisé à leur insu ce fameux brevet, en l’exploitant alors qu’il savait qu’il était détenu par i4i. n

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *