Propriété intellectuelle : Des idées et des histoires

Propriété intellectuelle : Des idées et des histoires

J’ignore ce qui se passe dans ma chambre magique de l’enfance. J’ai grandi inspiré par la science fiction humaine et américaine et vous devez savoir qu’il existe une corrélation directe entre le nombre de brevets déposés dans une nation par année et le nombre de livres lus par un individu au cours de sa vie entre l’âge de l’enfance et l’âge adulte, autrement dit au cours de la vie de l’individu. Il pourrait être utile d’interroger le CNRST sur leur accès à ce type d’études et à la mise en œuvre pratique dans les curricula de formation. Ceci peut être un bon sujet de reportage journalistique pour une chaîne de télévision. Si vous vous demandez à quoi peut servir cette étude, elle permettrait à mon sens de dimensionner l’évolution temporelle du nombre des programmes en termes de nombres de livres lus au cours de la scolarité à tous les niveaux d’études Il est important pour les nations émergentes d’étudier avec soin et attention ce phénomène afin d’accélérer ce que l’on pourrait appeler la bonne manière de rattraper notre retard. Mais bien entendu, si on ne consacre pas un mimimum de budget à des projets de R&D, on n’avancera jamais. En tant que voyageur retournant de la terre éternelle de l’étrangitude que je ne quitterai probablement jamais, j’assimile notre différence temporelle à la manière dont nous concevons la propriété intellectuelle à un archaïsme du passé. Je dis ces paroles qui sont peut-être fausses parce que je n’ai pas le moyen immédiat de contacter un ami en voyage pour me répondre à cette question. Et si je dis quelque chose de faux, j’enverrais un erratum comme il se fait dans la presse. La raison en est que la structure pyramidale du monde arabe est à l’origine d’un filtrage des données. Et lorsque vous pratiquez le filtrage, et que vous détournez le projet créé par une personne pour votre propre usage, ceci me permet de dire qu’il y a un péché de commis selon mes principes naturels qui m’ont été donnés par Dieu. Cependant il serait intéressant de voir dans le Coran et dans les hadiths sur l’attitude avec laquelle il convient de partage son savoir dans le monde arabe. Je laisse le soin d’effectuer cette tâche à des ouléma ayant une double formation scientifique. Je me suis faite une réflexion simple sur trois idées simples à mettre en corrélation dans une démarche d’ijtihad. Les idées que je tente de mettre en corrélation peuvent vous sembler n’avoir rien à voir. Mais la création, c’est exactement ça. Faire des liens entre des choses auxquelles personne n’a jamais pensé. Première idée : le temps consacré à la prière pour un musulman. L’ordre de grandeur est de 1%. Deuxième idée, le pourcentage sur les gains d’une barmaid ou d’un serveur qui est de l’ordre de 10% en Amérique du Nord. Doit-on rémunérer l’idée et assurer un pourcentage sur les ventes. Ou bien tout rémunérer d’une seule traite. Qu’en est-il des droits voisins sur Internet. Ces idées peuvent servir de base à des contrats types sur la propriété intellectuelle. J’ignore le niveau d’avancement de notre pays dans ce domaine, mais je ne manquerai pas d’y consacrer une veille active et d’interroger les personnes ressources dans mes contacts car la nuit m’appelle en plein jour et si j’obtiens l’information, je reviendrai vers vous.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *