Protection des données à caractère personnel: Seuls 22% des sites conformes à la loi

Protection des données à caractère personnel: Seuls 22% des sites conformes  à la loi

En détail, ladite mention est, selon un communiqué de l’autorité de contrôle, présente mais incomplète dans 28% des cas. Par contre, 50% des sites contrôlés n’affichent pas de mention relative à la protection des données à caractère personnel.

De plus, 1% de sites web au Maroc se soucient de recueillir le consentement des internautes à collecter et traiter leurs données personnelles. Dans 80% des cas, le site web n’évoque nulle part la demande de consentement, et dans 19% des cas la présence de la demande est aléatoire, puisqu’elle ne figure pas sur la totalité des formulaires de collecte des données.   

Selon la même source, l’obligation d’informer les personnes concernées au moment de la collecte de leurs données personnelles dans les termes prévus par la loi est très rarement respectée, soit 1%. Les informations sur l’identité du responsable du site web, les finalités du traitement, les destinataires des données collectées et autres renseignements ne sont que partiellement communiqués dans 28% des cas. Ces informations sont, de surcroît, totalement absentes dans 71% des sites web.  

Parallèlement, les résultats obtenus montrent que les internautes sont privés de l’exercice de leurs droits d’accès, de rectification et d’opposition auxquels la loi accorde, pourtant, une importance particulière. En effet, ces droits ne sont malheureusement pas assurés par l’écrasante majorité des sites web au Maroc (95%).    

De plus, à peine 7% des sites web sur l’ensemble des sites contrôlés, ont accompli la formalité de notification du traitement à la Commission.
Pour information, cette campagne qui a visé 104 sites web s’est déroulée en 2 phases. La première est sous forme d’une opération pilote qui a permis d’expérimenter la méthode de contrôle et d’examiner la conformité d’un nombre limité de sites web. Quant à la deuxième opération, elle est de plus grande envergure.

Pour rappel, le contrôle a porté sur plusieurs catégories de sites web, à savoir des sites d’annonces, voyage et hôtellerie, cabinets de recrutement et emploi, vente en ligne, deals, marketing, organismes publics, organismes de prévoyance sociale, concessionnaires de services publics, immobilier, banques et sociétés de financement, assurances, transport et logistique, santé, télécoms et location de voitures.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *