Quand la science rattrape la science-fiction

Quand la science rattrape la science-fiction

Taha Khalifa, directeur général d’Intel au Moyen-Orient et Afrique du Nord, écrit à ALM

Taha-Khalifa-Biography-Regional-General-Manager,-Middle-East-and-North-Africa,-Intel---Biography---Image-1-(1)
Taha Khalifa

Il y a 15 ans, les ordinateurs de poignet, les réacteurs dorsaux (jet packs), les voitures autonomes, les imprimantes 3D, l’éclairage laser et les projecteurs d’hologrammes 3D étaient les principaux dispositifs technologiques pouvant représenter un film de science-fiction. De nos jours, nous vivons dans un monde où la science-fiction n’est plus une fiction.

Pendant IFA 2015, l’événement mondial majeur de l’électronique grand public et des applications technologiques, nous sommes entrés dans une   nouvelle ère de la technologie et certains appareils futuristes de nos films préférés de science-fiction ont été lancés; ce qui suscite désormais une question essentielle: ces appareils étaient-ils «intelligents»?

Aujourd’hui, les appareils doivent être capables d’accéder à l’information sur Internet et de la crypter avec un langage que tout autre appareil peut lire pour qu’ils soient considérés comme «Intelligents». Cela nous conduit au concept de l’Internet des Objets (IdO), qui représente la nouvelle «fiction».

L’IdO est constitué de milliards de dispositifs «intelligents», allant de puces minuscules aux gigantesques machines qui utilisent la technologie sans fil pour communiquer entre elles et avec nous ! Ces données partagées vont transformer de nombreuses industries, dont la santé et le commerce, accélérant également la recherche scientifique et modifiant en profondeur notre manière de vivre. Selon le cabinet IDC, l’IdO se développe à un rythme exponentiel, passant de 2 milliards d’objets en 2006 à 200 milliards d’ici 2020. Les agences de conseil et d’analyse Strategy Analytics M2M et McKinsey Global Institute estiment la valeur globale de la technologie de l’IdO à 6,2 trillions de dollars en 2025, dont une majeure partie vient des dispositifs des soins médicaux (2,5 trillions de dollars) et des industries (2,3 trillions de dollars).

A ce titre, il est essentiel de corriger cette fausse idée qui veut que la majorité des appareils intelligents de l’IdO évoluera  dans le domaine de l’électronique grand public. Ces dispositifs seront en fait très présents dans les usines, les entreprises et les services de soins médicaux et changeront radicalement notre mode de vie.

Le taux de croissance du déploiement de l’IdO dans les entreprises, les usines, les hôpitaux et les gouvernements mettra en évidence la vitesse d’adoption de cette technologie dans chaque organisation ou pays à travers le monde. Néanmoins, nous n’avons pas besoin d’attendre que l’IdO soit implémenté pour en tirer profit.

Les entreprises comme Intel fournissent des kits développeurs de l’IdO, offrant l’opportunité à quiconque d’imaginer et de concevoir des appareils futuristes: cela peut être un moniteur intelligent pour bébé ou une maison écolo intelligente… En outre, nous pouvons communiquer en ligne et partager des connaissances avec des personnes intéressées par ce domaine. Chez Intel, il est de notre devoir de fournir aux développeurs des guides et des échantillons gratuits, disponibles sur notre site Web. Aujourd’hui, avec une technologie disponible et accessible, en plus de tout le savoir disponible, chacun a le droit, voire le devoir, d’inventer de nouvelles façons d’avancer le monde. Dans le cadre de l’engagement d’Intel pour réduire les obstacles auxquels sont confrontés les innovateurs marocains, notre entreprise a fait don de 200 kits Galileo pour les étudiants de l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs. Cette action fait partie d’une initiative globale de donation de 50.000 cartes Galileo pour les universités du monde entier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *