Réseaux sociaux: Un quart des Marocains sur Facebook

Réseaux sociaux: Un quart des Marocains sur Facebook

Plus du quart des marocains ont un profil Facebook. C’est en tout cas ce qu’affirme le dernier rapport sur l’utilisation des réseaux sociaux dans le monde arabe «Arab Social Media Report», publié récemment par les chercheurs de l’école de gouvernance de Dubaï.

Le rapport souligne que Facebook est toujours le réseau social préféré des Marocains avec, aujourd’hui, plus de 7,2 millions d’utilisateurs contre 5,3 millions en 2013. Ce chiffre a, en effet, augmenté de 13% entre janvier et mai 2014, faisant du Maroc le pays le plus présent sur Facebook dans la région d’Afrique du nord et le troisième pays du monde arabe après l’Egypte et l’Arabie Saoudite.

Selon ce même rapport, au Maroc, le réseau de Zuckerberg est dominé par les jeunes: plus de 77% des utilisateurs ont entre 15 et 29 ans. Les genres n’y sont pas représentés égalitairement: les femmes ne représentent pas plus de 37% du total des utilisateurs. Par ailleurs, le français semble être la langue préférée des marocains sur Facebook (75% des utilisateurs postent en français), suivi de l’arabe (33%) puis de l’anglais (13%).

Les Marocains semblent, en revanche, beaucoup moins enthousiastes en ce qui concerne Twitter. Le nombre d’adeptes du petit oiseau bleu a baissé de près de 7%, passant de 82.300 en 2013 à 76.700 cette année. La région d’Afrique du nord reste globalement la moins active sur Twitter, contrairement aux pays du Golfe leaders du microblogging: l’Arabie Saoudite concentre, à elle seule, plus de 40% du total des tweets provenant du monde arabe.

Le réseau social professionnel LinkedIn a connu, quant à lui, une évolution considérable cette année. Il y a aujourd’hui 8 fois plus de Marocains sur LinkedIn qu’en 2013, le taux de pénétration étant passé de 0,34 à 2,72%. De manière générale, l’Arab Social Media Report relève un engouement toujours grandissant pour les réseaux sociaux dans le monde arabe, le nombre d’utilisateurs dans la région ayant progressé de près de 50% en une année. Bien que la présence féminine sur les réseaux ait légèrement progressé, arrivant à 32%, elle reste en dessous de la moyenne mondiale qui dépasse les 47%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *