Scandale de Cambridge Analytica : Le fondateur de Facebook reconnaît « des erreurs »

Scandale de Cambridge Analytica : Le fondateur de Facebook reconnaît « des erreurs »

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a reconnu mercredi que son entreprise avait commis des erreurs dans le scandale de détournement de données, qui a suscité de graves inquiétudes quant à l’exploitation potentielle de données privées à des fins politiques.

« Nous avons aussi commis des erreurs. Il y a encore beaucoup à faire, et nous devons nous mettre à la tâche et le faire », a-t-il déclaré dans un communiqué.

C’est la première prise de parole du fondateur de Facebook depuis les révélations d’un lanceur d’alerte sur le siphonnage il y a quatre ans des données de 50 millions d’abonnés du réseau social par le cabinet londonien Cambridge Analytica.

M. Zuckerberg a affirmé que Facebook allait prendre des mesures pour empêcher que cela se reproduise.

« Je travaille à comprendre ce qui s’est passé exactement, et comment nous assurer que cela ne se reproduise pas », a-t-il souligné.

Le groupe a perdu en trois jours plus de 45 milliards de dollars de capitalisation, entraînant dans son sillage d’autres grands noms du secteur des réseaux sociaux tels que Twitter ou Snap.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *