Security Operation Center inwi Business : Veille, anticipation et réactivité

Security Operation Center inwi Business : Veille, anticipation et réactivité

En 2018, les cyberattaques ont coûté à l’économie mondiale 445 milliards de dollars. De quoi tirer la sonnette d’alarme.

Le Maroc n’est évidemment pas épargné par cette menace. Son économie, ouverte et connectée, est une cible potentielle de ces attaques. En 2017, plus de 80.000 attaques DDoS (qui visent à rendre un serveur, un service ou une infrastructure indisponibles en le saturant de données) ont été enregistrées. En 2018, 400 sites de e-commerce ont été touchés. Plus de 3 millions de tentatives de piratage et d’attaques informatiques ont été relevées.
Conscient de ces réalités et engagé à accompagner la transformation digitale de l’économie nationale, inwi a été le premier opérateur à proposer à toutes les entreprises et institutions nationales des solutions de cybersécurité adaptées en partenariat avec des leaders mondiaux en la matière.
Point nodal de ce dispositif : le SOC (Security Operation Center) ou Centre opérationnel de cyber-sécurité de inwi, opéré en partenariat avec Symantec, leader mondial en cybersécurité.

Avec le SOC, l’opérateur veille à la sécurité informatique de l’entreprise 24/24 et 7/7.

L’objectif final du SOC est d’assurer une surveillance continue afin de rétablir dans un délai, le plus court possible, le fonctionnement du système d’information lorsqu’il est touché.

Au terme de sa première année d’activité, le SOC inwi Business a mis en place le premier Observatoire national en cybersécurité et a établi son bulletin national. Un document de référence qui répertorie, met à jour et analyse les principales vulnérabilités et cyberattaques relevées au Maroc. Grâce aux milliards de données collectées et d’événements analysés chaque mois à l’aide de plates-formes informatiques spécialisées en cybermenaces, en calculs complexes et en corrélation d’évènements, ce bulletin trimestriel dresse une liste actualisée des vulnérabilités des réseaux informatiques au Maroc, des failles de sécurité de tout type et des tentatives d’attaque constatées ou redoutées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *