Un Maroc Numeric 2020 révélé dès la fin de cette année

Un Maroc Numeric 2020 révélé dès la fin de cette année

L’annonce a été faite, mercredi à Skhirate, par Boubker Badr, directeur de l’économie numérique, qui représentait Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, lors de l’ouverture du 6ème Salon international des technologies de l’information, Med-IT.

Bien avant cette stratégie, le Maroc compte déjà à son actif Maroc Numeric 2013, ce qui lui permet de se positionner, aux yeux de l’interlocuteur, assez bien sur la carte de l’IT. «C’est un secteur qui marche assez bien !», entérine le directeur de l’économie numérique qui a rappelé que 50% des Marocains utilisent Internet à un moment ou un autre de l’année.

Ceci étant, le directeur de l’économie numérique n’a pas manqué de rappeler le classement du Maroc en matière de technologie. Ainsi, le pays a progressé de 42 places selon l’indice de l’ONU. Il est parmi les 17 premiers pays du monde à avoir une participation en ligne. «Mais on est encore à la traîne», a-t-il objecté en fournissant des solutions destinées à surmonter cette situation.

«Les opérateurs devraient s’orienter vers le data pour développer l’économie numérique», a recommandé M. Badr. «Outre ce data, le problème se situe au niveau du process et des RH. C’est ce à quoi nous pensons dans le cadre de Maroc Numeric 2020», a-t-il détaillé. Ce plan est aussi censé, selon le représentant du ministère, intégrer les infrastructures IT et le cloud computing.

Ce cloud est, pour Charaf Hamzaoui, directeur commercial et business development chez Sage Software, un terrain encore vierge et très prometteur. Et il y a encore du business à réaliser autour de ce cloud et des IT en général. Selon les chiffres qu’il a fournis, 32% des entreprises marocaines disent utiliser le cloud. D’aucuns utilisent des messageries sur le cloud. Et 50% sont partantes pour ce support.

Aussi, le cloud permet d’avoir une mise à jour, une continuité de service. Il a aussi un aspect de sécurité et une évolutivité de solutions. Il était également question de cybercriminalité lors de l’ouverture du Med-IT.

Youssef Bentaleb, président du Centre marocain de recherches polytechniques et d’innovation, a, dans ce sens, rappelé le lancement, le 6 mai de l’année en cours, de la campagne nationale de lutte contre la cybercriminalité. Une manifestation qu’il dirige également et qui se poursuivra, selon lui, dans les trois prochaines années.

En rapport avec les IT au Maroc, il estime que «le pays a réalisé un décollage numérique dynamique. Cependant il devrait relever le défi de la sécurité des données». Un tel challenge nécessite, selon lui, l’information, la formation et la coordination entre les départements concernés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *