Un quatrième Technopark à Agadir en 2019 : MITC dévoile ses ambitions à l’horizon 2020

Un quatrième Technopark à Agadir en 2019 : MITC dévoile ses ambitions  à l’horizon 2020

Doté d’une superficie de 10.000 mètres carrés, le nouveau Technopark disposera d’une capacité d’accueil de 80 entreprises, sachant que celui  de Tanger en accueille plus de 100.

Accélération de la dynamique de duplication régionale, ouverture sur l’international et renforcement de l’écosystème du soutien à l’innovation et l’entrepreneuriat sont les trois axes autour desquels la société MITC articule son plan de développement à l’horizon 2020. La société en charge de la gestion des Technoparks Casablanca, Rabat et Tanger s’est vue tracer une feuille de route ambitieuse pour les deux années à venir.

Les perspectives tendent en effet à conforter le positionnement du Technopark en tant que premier hub du digital au Maroc. A cet effet, le réseau des Technoparks devrait s’élargir. Une quatrième structure ouvrira ses portes en 2019 à Agadir soutenant ainsi la dynamique d’entrepreneuriat et d’innovation dans la région du Sud. Une implantation qui, selon Lamiae Benmakhlouf, directrice générale de MITC, s’inscrit conformément au Plan d’accélération industrielle 2014-2020 dédié à la région du Souss-Massa. Elle intervient après la réussite de l’expérience de Tanger qui profite de la dynamique régionale du Nord, particulièrement son attractivité pour l’industrie automobile et la logistique. Le nouveau Technopark doté d’une superficie de 10.000 mètres carrés disposera d’une capacité d’accueil de 80 entreprises, sachant que le Technopark de Tanger dispose d’une capacité d’accueil de plus de 100 entreprises avec un loyer attractif de 50 dirhams le mètre carré destiné aux start-up. «Historiquement, depuis l’ouverture de notre premier Technopark de Casablanca en 2001, nous avons accueilli plus de 1.000 start-up technologiques avec plusieurs success stories».

«Avec le renforcement de notre offre sur Tanger, les trois Technoparks atteindront d’ici fin 2018 plus de 320 entreprises hébergées opérant dans le domaine du digital et plus précisément dans douze segments innovants, entre autres, le Big Data, CRM, la cybersécurité, le gaming, et la fintech», apprend-on de Mme Benmakhlouf. L’entreprise s’engage à l’horizon 2020 à renforcer son écosystème de soutien. Ceci passe par la cooptation d’acteurs majeurs aux différents sites. Citons à cet effet Maroc Numeric Fund, Apebi, la Factory, REM, l’AFEM, le CJD, Happy ventures, Injaz Al Maghrib, Enactus, Microsoft,  IBM et autres. Les ambitions convergent également vers la connexion du Technopark et ses entreprises avec le marché international, d’où l’implication active de MITC dans l’Association internationale des parcs technologiques IASP (International Association of science & technology parks).

Le Maroc y siège depuis septembre dernier au conseil d’administration et préside la région Wana de cette association. L’association, présente dans 77 pays,  a  été fondée en 1984 et regroupe à ce jour plus de 400 membres dont des parcs scientifiques et technologiques et des centres d’innovation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *