Usage du téléphone mobile: Les marocains connaissent mal leurs smartphones

Usage du téléphone mobile: Les marocains connaissent mal leurs smartphones

Le voile vient d’être levé sur l’usage du téléphone mobile au Maroc en 2014. Et ce sont les résultats de l’enquête «Maroc Numeric Cluster-Averty» réalisée auprès de 1.074 marocains qui viennent mettre la lumière sur les motivations et freins pour l’utilisation du smartphone, l’usage d’Internet et des applications sur mobile puis les attitudes des utilisateurs face à la publicité et à l’achat et paiements sur mobile.

Des résultats qui démontrent une méconnaissance des marocains en ce qui concerne les capacités de leurs smartphones. Ainsi, selon l’enquête, ils sont très rares à utiliser les solutions mobiles de paiement ou à télécharger des applications.

Trop chers les smartphones !

Le premier constat est que les smartphones sont encore considérés comme trop chers pour les marocains. Et ce sont 73,9% des personnes qui ne possèdent pas de smartphone qui le pensent. Aussi, pour ceux qui en possèdent, le smartphone est utilisé principalement pour les appels téléphoniques chez 61,1% des répondants, suivis de la navigation sur Internet chez 15,1%, les messages SMS et MMS chez 11,3% et les applications mobiles chez 6,8%.

Internet sur mobile : Les Marocains sont «in»

85,2% des répondants ont déclaré utiliser Internet sur leur téléphone mobile et 46,8% de ces derniers ont déclaré utiliser un abonnement 3G pour se connecter via leur mobile, suivi du Wifi chez 30,8% et cartes prépayées 3G chez 22,4%. Ils utilisent Internet sur leur mobile pour consulter les réseaux sociaux chez 83,2%, consulter les emails personnels chez 81,6%, consulter l’actualité chez 74,6%, télécharger les applications chez 65,6%, consulter les emails professionnels chez 58,5% et regarder des vidéos chez 57%. Quant aux répondants n’utilisant pas Internet sur leur mobile, les raisons sont d’abord dues au débit lent de connexion pour 46,1% d’entre eux, le coût de connexion à Internet chez 32,5% et le manque d’ergonomie du contenu sur Internet au mobile chez 20,8%.

M-Commerce : Encore du chemin à faire…

Par ailleurs, le paiement de proximité par mobile (utilisant des technologies comme le NFC par exemple…) n’existe que très marginalement au Maroc, alors que le paiement à distance via mobile commence à se développer. C’est ainsi que 22,4% des répondants ont déjà effectué un achat ou paiement via leur mobile.

Parmi ces derniers, 74,9% ont réglé leurs factures, 63,7% ont acheté un produit ou service en ligne, 21,1% ont fait un achat de contenu ou service numérique et 14% ont acheté une application de distraction. La valeur moyenne par mois de ces achats et paiements par mobile s’élève à moins de 300 dirhams chez 65% des répondants et à plus de 500 dirhams chez 16,4%. Ces paiements et achats se font principalement par carte bancaire chez 83,6%, suivie de la facture de l’opérateur chez 8,8%.

L’éternelle peur de se faire arnaquer…

La praticité est la principale motivation du paiement via mobile chez 76% des répondants, suivie de la rapidité chez 50,3% et la simplicité chez 36,3%. Près de la moitié des répondants n’ayant jamais effectué de paiement ou achat via leur mobile (49,6%) expliquent cela par leur inquiétude par rapport à la sécurité des transactions, suivie de la préférence de se déplacer pour effectuer ces paiements/achats chez 30,4% et la préférence de payer via son ordinateur portable chez 27,8%. Par ailleurs, 74,7% des répondants n’ayant jamais effectué de paiement/achat via leur mobile ont l’intention de le faire mais ne savent pas quand exactement. De même, 8,3% ont l’intention de le faire en moins d’un an alors que 14,7% ne comptent jamais le faire.

Les applications mobiles marocaines n’ont pas la cote

La majorité des répondants, soit 69,9% ont déjà téléchargé une application mobile sur leur smartphone. Il s’agit surtout d’applications relatives aux réseaux sociaux pour 58,8% des cas, les jeux et divertissements pour 12,6% d’entre eux, les applications professionnelles pour 12,3% et des applications de vie pratique pour 10,8% des répondants.

Pour ceux n’utilisant pas d’applications mobiles, les raisons sont d’abord dues au contenu peu intéressant chez 33,3% et les craintes liées à la confidentialité chez 25%. Quant aux applications mobiles marocaines, 66% des répondants ont déclaré en avoir déjà téléchargé au moins une. Alors que parmi ceux ne les utilisant pas, 73,4% ne les connaissent pas, 13,3% estiment qu’elles manquent de qualité et d’originalité et 9,9% considèrent que l’offre est peu variée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *