11 septembre : Al-Shaiba met en cause Moussaoui

C’est lors d’un interrogatoire tenu dans un lieu tenu secret par les enquêteurs de la CIA que Ramzi Ben Al-Shaïba a dévoilé la participation du Français d’origine marocaine dans les attaques de septembre 2001.
Selon le journal américain de mercredi, Al-Shaiba a affirmé que Zakarias Moussaoui avait rencontré en Afghanistan fin 2000 un homme appelé Khalid Sheikh Mohammed, présenté comme le planificateur des opérations kamikazes. Lequel lui avait alors fourni une liste de contacts aux Etats-Unis tandis que Moussaoui était chargé de lui remettre une liste d’adresses e-mail et d’effectuer en sa faveur des transferts d’argent… en prévision des attentats.
Toujours selon le Washington Post, Al-Shaïba a cependant indiqué aux services américains que Moussaoui ne devait être utilisé dans les attaques « qu’en dernier ressort ». Le jeune homme de 33 ans n’étant aux yeux des deux hauts responsables, Al-Shaïba et Mohammed, pas assez discret pour assumer une telle mission ! Et ils n’avaient visiblement pas tort puisque Moussaoui a été arrêté le 17 août 2001, trois semaines avant les faits, en raisin de son comportement suspect au moment où il tentait de prendre des leçons de pilotage d’avion, dans l’Oklahoma. Cette révélation, si elle est vérifiée, risque en tout cas de porter un sérieux coup dur au seul homme actuellement inculpé aux Etats-Unis dans le cadre des attentats. Si Moussaoui a jusque-là reconnu être membre d’Al-Qaïda, il a par contre toujours nié avoir été lié aux attaques.
Le Yéménite Ramzi ben Al-Shaiba avait quant à lui été arrêté le 13 septembre 2002 au Pakistan, et remis quatre jours plus tard aux autorités américaines. Son arrestation constituait alors la deuxième plus importante prise au Pakistan de militants d’Al-Qaïda, après celle d’Abou Zoubaida en mars 2002 à Faisalabad, lui aussi extradé vers les Etats-Unis. Au contraire de Moussaoui, dont le procès devrait s’ouvrir en juin prochain, ces deux hommes n’ont toujours pas été inculpés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *