150 millions de volailles menacés par la grippe aviaire en Afrique de l’Ouest


"Alors que nous nous efforçons de concentrer nos actions sur les conditions devant permettre à nos populations rurales notamment d’améliorer leurs conditions de travail et leur performance afin d’améliorer leurs productions, le fléau de la grippe aviaire vient annihiler les sacrifices de millions de personnes en faisant planer des menaces sérieuses sur plus de 150 millions de volailles dont regorge notre zone", a affirmé M. Tanja en ouvrant lundi à Niamey le 10-ème sommet de l’UEMOA.

Le Niger est, avec l’Egypte, le Nigeria et le Cameroun, l’un des pays africains touchés par la grippe aviaire.

Pour lutter contre la propagation de la maladie, le Niger a élaboré un plan d’urgence d’un montant de 7 milliards de F CFA (environ 13 millions d’euros) et sollicité l’aide de la communauté internationale.

L’UEMOA regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Plusieurs organisations internationales ont averti que tous les pays africains étaient menacés par la grippe aviaire à cause des oiseaux migrateurs.

Les ministres en charge de l’Elevage, de la Santé, de l’Environnement et du Commerce des quinze pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de la Mauritanie avaient convenu récemment à Dakar de la mise en place "immédiate" d’un "comité de pilotage" sous-régional pour coordonner la lutte contre la grippe aviaire.

Les ministres ont également la création d’un "Fonds sous régional d’intervention d’urgence", domicilié à la Banque Africaine de Développement (BAD) et alimenté par les contributions volontaires des Etats et des partenaires internationaux, en vue de prévenir la maladie et relancer la filière avicole.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *