2200 détenus seront libérés après l’entrée en vigueur de textes sur la « réconciliation »

Ces détenus, qui ont fait l’objet de condamnations définitives, seront libérés prochainement, en vertu de mesures de grâce prises dans le cadre de la mise en oeuvre la "charte sur la paix et la réconciliation nationale", alors que 800 autres détenus bénéficieront de remises de peine.

Cette charte est mise en oeuvre au moyen de textes de lois adoptés lundi dernier en conseil des ministres et qui prennent effet par ordonnance, sans débat au parlement .

"L’extinction de l’action publique (annulation des poursuites judiciaires) ainsi que les grâces concernent les détenus n’ayant pas commis de viols, de massacres collectifs ou des attentats à la bombe dans des lieux publics", précise la même source.

Ces mesures s’étendent également aux personnes accusées dans des affaires de terrorisme et recherchées, en Algérie et à l’étranger, en vertu de mandats d’arrêt lancés par la justice, ont annoncé des responsables de la justice lors d’une rencontre mercredi avec les représentants de la presse.

"Les bureaux seront ouverts dans des consulats algériens à l’étranger pour recevoir ces personnes", a-t-on précisé.

Il est de même précisé, selon des compte rendus de presse, que "les détenus condamnés définitivement et qui sont impliqués dans des crimes collectifs, des viols ou des attentas à l’explosif dans les lieux publics ne sont concernés que par la commutation ou la remise de peine".

L’ordonnance portant application de ces mesures prévoit que les bénéficiaires de l’amnistie et de la grâce qui reprendront les armes, seront poursuivis et punis pour crime de récidive.

Les mesures d’absolution des crimes et actes de violence commis durant la décennie sanglante en Algérie sont critiquées par des ONG et les associations des familles des victimes en ce qu’elle constituent un "déni de justice" pour celles-ci.

Les autorités algériennes considèrent, en revanche, que ces mesures ainsi que l’offre de reddition aux groupes armés moyennant le renoncement aux poursuites à leur encontre, sont propres à favoriser "la réconciliation nationale".

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *