80 tués dans un attentat lors d’un spectacle de combats de chiens

Au moins 80 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dimanche dans un attentat suicide attribué aux talibans et perpétré en plein spectacle de combat de chiens à Kandahar, dans le sud de l’Afghanistan. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier jamais commis dans cette ville qui a été le berceau des islamistes radicaux talibans, au pouvoir de 1996 à 2001 avant d’être renversés par une coalition internationale et qui mènent depuis une insurrection sanglante.
«Soixante corps ont été amenés dans un hôpital civil et vingt autres dans d’autres hôpitaux. Jusqu’à 80 personnes ont été tuées», a annoncé le gouverneur de la province, Asadullah Khalid, lors d’une conférence de presse. «Beaucoup de gens ont été blessés mais comme ils ont été emmenés dans différents hôpitaux, nous n’avons pas de bilan précis pour l’instant», a ajouté le gouverneur.  Des dizaines de personnes paniquées criaient et couraient en tous sens sur le lieu de l’explosion due à un attentat suicide, selon un témoin. «Des centaines de personnes s’étaient rassemblées et le combat de chiens avait commencé lorsque l’explosion a eu lieu. C’était une attaque suicide», a-t-il dit à l’AFP. «Plus de 500 personnes s’étaient réunies pour assister à ce combat entre chiens», a raconté à l’AFP un autre témoin. «Et tout à coup j’ai entendu une énorme explosion près d’un véhicule de police». Il a indiqué avoir «compté plus de 40 tués» tandis qu’un autre témoin, évoquait après «cette énorme explosion, des gens blessés et tués étalés un peu partout». Alors qu’ils étaient au pouvoir, les talibans avaient interdit les spectacles de combat de chiens, tout comme tous autres combats entre animaux, les jugeant « anti-islamiques ». Wali Karzaï a rendu les talibans responsables du carnage. «Qui d’autre pourrait commettre des attentats suicide, c’est évidemment les talibans qui mènent des attaques suicide», a affirmé Karzaï en réponse à une question sur les commanditaires. «Cette attaque suicide est l’oeuvre des talibans, les ennemis de l’Afghanistan», a t il déclaré. Un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, s’est toutefois refusé à le revendiquer. «Nous ne ferons pas de commentaire sur cela maintenant», a-t-il dit à l’AFP.
Les talibans et leurs alliés ont commis l’an dernier plus de 140 attentats suicide. Le plus meurtrier a tué environ 80 personnes, dont six parlementaires et des dizaines d’élèves, dans la province de Baghlan au nord de Kaboul le 6 novembre.


• Nasrat Shoiab (AFP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *