Abbas va consulter la Ligue arabe sur la poursuite du dialogue

Abbas va consulter la Ligue arabe sur la poursuite du dialogue

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a annoncé dimanche que la Ligue arabe tiendrait le 4 octobre à sa demande une réunion sur la poursuite des négociations, qui pourrait être compromise par l’expiration du moratoire israélien sur la colonisation en Cisjordanie. «Nous avons exposé aux membres du comité de suivi arabe les efforts américains intenses engagés pour les négociations», a indiqué à l’AFP M. Abbas dans l’avion qui l’amenait de New York à Paris. Le secrétaire général de l’organisation Amr Moussa a fixé la date de la réunion du comité de suivi au 4 octobre au siège de la Ligue arabe au Caire, a-t-il précisé. «Le comité central du Fatah, la direction palestinienne et le Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine vont se réunir pour discuter de la poursuite des négociations au regard de la décision du gouvernement israélien au sujet du moratoire sur la colonisation, qu’elle soit positive ou négative, soit la prolongation du moratoire soit la reprise de la colonisation», a ajouté M. Abbas. Il a indiqué que ces réunions se tiendraient «avant la réunion du comité de suivi arabe» le 4 octobre. «Le président Abbas ne s’écarte pas du consensus national palestinien qui insiste sur le moratoire de la colonisation pour poursuivre les négociations», a pour sa part indiqué à l’AFP son porte-parole Nabil Abou Roudeina. M. Abbas doit rencontrer dimanche des représentants de la communauté juive de France, comme il le fait régulièrement lors de ses voyages à l’étranger, puis le président Nicolas Sarkozy et le Premier ministre François Fillon lundi. «M. Abbas rendra compte à M. Sarkozy des derniers résultats des efforts internationaux et américains pour inciter Israël à prolonger le moratoire sur la colonisation en tant que nécessité pour la poursuite des négociations», a ajouté son porte-parole. La communauté internationale, dont la France, a exhorté Israël à prolonger son moratoire sur les nouvelles constructions dans les colonies, qui expire dimanche soir. Le gouvernement du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exclu de prolonger ce gel partiel, tout en se disant prêt à un «compromis».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *