Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy renvoyé en correctionnelle

Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy renvoyé en correctionnelle

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a été renvoyé jeudi devant le tribunal correctionnel de Paris pour « corruption active » et « trafic d’influence » dans le cadre de l’affaire dite des écoutes téléphoniques, rapportent les médias, citant une source proche du dossier.

Dans cette affaire, M. Sarkozy est soupçonné d’avoir tenté d’obtenir en 2014, via son avocat, des informations secrètes auprès d’un haut magistrat à la Cour de cassation.

Le parquet national financier (PNF) avait demandé en octobre le renvoi de l’ancien chef de l’Etat français devant le tribunal correctionnel pour « corruption, trafic d’influence et recel de violation du secret professionnel » dans cette affaire.

L’avocat de Nicolas Sarkozy et l’ex-magistrat ont également été renvoyés devant le tribunal correctionnel pour « corruption active » et « trafic d’influence », mais aussi pour « violation du secret professionnel ».

Dans un communiqué, les avocats de Nicolas Sarkozy ont fait savoir que l’ancien président français contestait son renvoi en correctionnelle pour l’affaire dite des écoutes, précisant qu’il ferait « valoir ses droits » en saisissant la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *