Afghanistan : L’aide arrive, le retour du roi reporté

L’Afghanistan observait jeudi une journée de deuil national pour les victimes, dont le nombre exact n’est toujours pas déterminé. Les autorités estimaient que plusieurs centaines de personnes ont péri dans le tremblement de terre, et non pas plusieurs milliers comme redouté initialement. Selon l’ONU, le bilan, de 600 morts confirmés mercredi, pourrait atteindre entre 800 et 1.200 personnes.
Ce même jour, une puissante réplique avait provoqué des éboulements qui ont coupé les routes de montagne, bloquant temporairement les efforts des secours pour faire parvenir une aide d’urgence aux dizaines de milliers de sans-abris laissés par le séisme.
D’abord annoncé pour lundi dernier, le retour en Afghanistan de l’ancien roi Mohammed Zaher Shah a quant à lui une nouvelle fois été reporté mercredi. Il a été provoqué par un appel téléphonique du président américain au premier ministre italien Silvio Berlusconi, évoquant la possibilité d’un assassinat, a affirmé le Washington Post.
Selon le quotidien américain, George W. Bush a demandé au responsable italien, le 21 mars, de fournir des gardes du corps au roi âgé de 87 ans, après que l’ambassadeur américain à Rome, Melvin Sembler, ait souligné la nécessité d’assurer la protection du roi. La menace d’un attentat contre l’ancien monarque exilé en Italie, serait venue d’opposants membres de l’Alliance du Nord, selon des diplomates cités par le journal. Une attaque à la roquette de l’avion du roi était possible, selon un responsable du ministère italien des affaires étrangères.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *