Afghanistan : Les talibans libèrent huit otages sud-coréens

Afghanistan : Les talibans libèrent huit otages sud-coréens

Deux premiers groupes de huit otages sud-coréens, sept femmes et un homme, ont été libérés mercredi par les talibans en deux temps dans le sud de l’Afghanistan, a annoncé à l’AFP un délégué du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Greg (bien Greg) Muller. Mardi, un accord conclu à Ghazni entre la délégation sud-coréenne et les talibans prévoyait que les 19 évangélistes retenus depuis six semaines seraient relâchés notamment contre la promesse de Séoul de retirer son petit contingent de 200 soldats au sein des forces internationales en Afghanistan d’ici à la fin de l’année. Ce retrait avait toutefois déjà été annoncé avant la prise d’otages.
Dans la matinée, trois des 19 otages sud-coréens, trois femmes, ont été libérées par les talibans. Elles ont été remises au Comité International de la Croix-Rouge (CICR) près de Ghazni, dans le sud de l’Afghanistan, a annoncé un délégué du CICR à l’AFP, Craig Muller. Il s’agit de Ahn Hye-Jin, 31 ans, Lee Jeung-Ran, 33 ans, et Han Ji-Young, 34 ans, selon Séoul. Les trois femmes avaient dans un premier temps été confiées à un chef tribal, Haji Mohammad Zahir, qui faisait office de médiateur, dans un village des environs de Ghazni, chef-lieu de la province du même nom, où les Sud-Coréens avaient été enlevés le 19 juillet. «L’une d’elles a parlé à son père et à sa mère au téléphone. Elles vont bien mais sont très fatiguées», avait indiqué par téléphone à l’AFP Haji Mohammad Zahir. Le délégué de la Croix-Rouge n’a pas voulu se prononcer sur leur état de santé. «C’est difficile de dire», a-t-il simplement commenté. Selon un porte-parole des talibans, Youssouf Ahmadi, «un autre groupe (d’otages) sera libéré dans la journée», mais il s’est refusé à en fournir le nombre. Un deuxième groupe de cinq otages a été libéré quelques heures plus tard dans un autre lieu proche de Ghazni, et ensuite remis au CICR. «Oui, je peux confirmer que nous venons de recevoir un deuxième groupe de cinq otages, quatre femmes et un homme», a déclaré à l’AFP M. Muller. «Ils semblaient, à première vue, en bonne santé», a-t-il ajouté. «Je suis heureuse, très heureuse», a déclaré à l’AFP par téléphone une otage sud-coréenne qui s’exprimait en dari, alors qu’elle était encore dans la voiture avec le médiateur afghan qui a confié les otages au CICR
Les talibans avaient enlevé 23 évangélistes sud-coréens le 19 juillet. Ils avaient tué deux hommes du groupe fin juillet et déjà libéré deux femmes malades à la mi-août.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *