Afghanistan : Offensive contre les talibans

Les Forces de l’Otan poursuivent leur plus importante offensive dans le sud de l’Afghanistan. Celle-ci a déjà coûté la vie à plus de 200 rebelles talibans depuis samedi, mais aussi à 18 militaires de l’Alliance atlantique. L’opération Medusa, qui mobilise environ 2.000 hommes de l’Otan et des Forces de sécurité afghanes, a débuté samedi avec pour objectif de chasser les Talibans du district de Panjwayi dans la province de Kandahar.
«Quatre soldats canadiens ont été tués dimanche», a indiqué le porte-parole du ministère afghan de la Défense, le général Mohammad Zahir Azimi. Leur mort a été confirmée par le général canadien David Fraser, commandant des forces de l’Otan dans le sud de l’Afghanistan.
La Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf), conduite par l’Otan, a confirmé la mort de quatre de ses soldats, mais sans préciser leur nationalité. L’Isaf a également indiqué que sept soldats avaient été blessés dont six légèrement. Il s’agit également de Canadiens, selon le général Azimi. Du côté des rebelles, le bilan est lourd. «Plus de 200 talibans ont été tués depuis que l’opération Medusa a commencé tôt samedi matin», indique un communiqué de l’Isaf, qui précise être arrivé à ce bilan en compilant des renseignements de sources diverses.
Selon l’Isaf, 80 Talibans ont également été arrêtés par la police afghane et 180 combattants ont été aperçus fuyant le district.
Le district de Panjwayi, situé à seulement 35 kilomètres à l’ouest de Kandahar, la plus grande ville du Sud, est un bastion de la rébellion où les affrontements parfois très violents se sont multipliés depuis le printemps. Si l’Isaf voit un début de succès dans l’opération, le bilan des victimes du côté des forces internationales est lourd. Samedi, 14 militaires britanniques sont morts dans la chute de leur avion de reconnaissance, probablement à cause d’ennuis mécaniques. L’appareil participait à l’opération Medusa en faisant des relevés destinés à éviter les victimes civiles, selon l’Isaf. Dix-neuf soldats canadiens (le Canada a déployé 2.300 hommes dans la province) sont morts au combat en Afghanistan depuis le début de l’année, y compris les militaires décédés dimanche.
Panjwayi est un bastion du mouvement taliban, qui est né dans cette région avant d’imposer sa loi pratiquement partout en Afghanistan en 1996. Reconquérir le district a donc aussi une valeur de symbole pour l’Alliance.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *