Ahmadinejad «ouvert» à des négociations sur le nucléaire

L’Iran est prêt à des négociations sur les questions nucléaires à condition que ces discussions ne portent pas atteinte à ses droits, a déclaré le président Mahmoud Ahmadinejad. Dans un discours d’une rare retenue sur le sujet qui empoisonne les relations entre Téhéran et les Occidentaux, le président iranien a refusé cependant d’entrer trop avant dans le détail de sa proposition. Il s’exprimait le jour où les puissances du P5+1 – les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne – se sont réunies à Shanghai en présence d’un représentant de l’Union européenne. Les discussions se sont achevées «sans que tous les problèmes soient résolus», a indiqué un délégué chinois. « Nous pouvons dire que nous sommes d’accord sur l’essentiel du contenu d’un plan pour redémarrer les négociations mais tous les problèmes n’ont pas été résolus», a précisément déclaré He Yafei, responsable du ministère des Affaires étrangères. L’objectif de la réunion de Shanghai était de reprendre le paquet de propositions de 2006 qui offrait des mesures incitatives économiques et commerciales à l’Iran en échange d’un arrêt de son programme nucléaire. C’est la première fois que la Chine accueillait une réunion du groupe qui tente de régler la question du nucléaire iranien. Pékin s’était jusqu’à présent tenu au second plan d’une crise qui implique l’un de ses principaux fournisseurs de pétrole et où les investissements chinois vont croissant. «Les termes de l’équation ne changeront pas et la Chine n’est pas le lieu magique où les problèmes seront réglés. Mais il importe de montrer que la Chine est inscrite dans la tendance dominante du mouvement international sur ces questions», souligne Shen Dingli, expert des questions nucléaires à l’Université Fudan de Shanghai. «La nation iranienne veut des discussions et des négociations, mais des négociations dans un cadre logique et juste et conformes aux droits fondamentaux des nations», a dit Ahmadinejad. «J’avais l’intention de parler de la question nucléaire, mais je le ferai ultérieurement», a poursuivi le président iranien lors de ce discours prononcé à Qom et diffusé en direct par la télévision iranienne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *