Algérie : deux terroristes tués et deux autres arrêtés à Chlef

Deux autres terroristes ont été arrêtés suite à cet accrochage, survenu après l’encerclement le même jour d’un groupe armé par les forces combinées de police, de la gendarmerie et de l’armée, qui agissaient sur la base d’informations concernant l’infiltration de ce groupe dans la commune.
Les forces de sécurité ont récupéré deux Kalachnikovs et un pistolet automatique après l’accrochage qui a duré plus de quatre heures.
Le groupe, composé de quatre individus, originaires de la même commune, s’était réfugié dans une maison contraignant ses occupants à l’abandonner. De précédentes informations avaient parlé de six, voire quinze hommes armés.
Des sources de presse signalent par ailleurs que deux bars ont été incendiés, dimanche, dans la wilaya de Tizi Ouzzou ( 120 km à l’est d’Alger), par des éléments armés appartenant au "Groupe salafiste de la prédication et du combat".
Le groupe armé composé de six éléments a fait une descente, dans la nuit de samedi à dimanche dans la localité de Aïn Zaouïa, s’attaquant à deux débits de boissons qu’il a incendiés.
Dans la wilaya de Boumerdès, limitrophe de celle de Tizi Ouzzou, les investigations menées suite à l’attentat perpétré mercredi dernier, contre un bâteau des gardes-côtes algériennes au port de Dellys, ont révélé l’existence dans le secteur d’un réseau composé d’une quarantaine de terroristes, qui s’activent au sein du "Groupe salafiste de la prédication et du combat".
La préparation de cet attentat, qui a tué un soldat et blessé grièvement quatre autres, montre, selon des éléments recueillis par la presse, que les exécutants connaissent parfaitement les lieux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *