Algérie : Recrudescence des actes de violence

Des groupes armés algériens ont perpétré des actes de violence, jeudi et vendredi, notamment un attentat suicide à Lakhdaria et un attentat à la bombe contre la force supplétive dite « Groupe de légitime défense » dont l’un de ses membres a été tué et un autre grièvement blessé, jeudi, dans la commune de Larbaâ (wilaya de Blida, 50 km au sud d’Alger), rapporte la presse algérienne. L’explosion de la bombe, placée sur la route, est survenue au passage d’un camion transportant des membres du corps supplétif des forces de sécurité, précisent les mêmes sources. Cette attaque est intervenue à la veille d’un attentat kamikaze dans la commune de Lakhdaria (wilaya de Bouira, 120 km à l’est d’Alger), qui a visé des étrangers travaillant à la réalisation d’un barrage. Un kamikaze conduisant un véhicule bourré d’explosifs a foncé sur le convoi visé, blessant neuf personnes dont deux Français et un Italien ainsi que cinq gendarmes, selon un bilan donné de sources de presse.
L’attentat kamikaze visant les étrangers revendiqué par le Groupe salafiste de la prédication et du combat (GSPC) qui a proclamé son affiliation à Al Qaïda, intervient, note-t-on, après l’appel du numéro deux de cette organisation, Ayman Zawahiri, de cibler les ressortissants français et espagnols.
Il confirme, selon les observateurs, l’orientation du GSPC de s’en prendre aux étrangers en Algérie. En mars dernier, deux attentats ont ciblé un convoi de travailleurs russes près de Ain Defla et un camion de transport du personnel d’une compagnie américaine dans la banlieue-Ouest d’Alger, faisant des morts et des blessés, rappelle-t-on. L’attentat de Lakhdaria a été revendiqué sur un site Internet par le GSPC qui se fait appelé désormais « Al Qaïda pour le Maghreb ».
Mardi dernier, deux Français exerçant à Alger pour le compte du groupe Aéroports de Paris (ADP) ont été rapatriés en urgence à Paris après avoir été menacés d’enlèvement par un groupe armé, rapporte la presse parue ce samedi.
Par ailleurs, la presse algérienne signale qu’un important groupe armé serait encerclé par les forces armées, dans les hauteurs surplombant Cherchell (wilaya de Tipaza, 70 km à l’ouest d’Alger). Des bombardements ont été signalés durant plusieurs heures, vendredi, ainsi que des mouvements d’hélicoptères dans ce secteur forestier supposé servir d’abris à des groupes armés auxquels sont attribués de récentes incursions, selon les mêmes sources.
D’autre part, les forces de sécurité algériennes ont annoncé avoir tué jeudi trois éléments armés dans la wilaya de Tizi Ouzou. Les éléments abattus ont été pistés sur la base de renseignements faisant état de mouvements de groupes armés dans le secteur situé dans la commune de Ouaguenon à 10 km à l’est de Tizi Ouzou. Le journal « Achourouq » indique, par ailleurs, avoir reçu un enregistrement vidéo adressé par un « terroriste repenti » sur « l’exécution» d’un garde de la prison de Tizi Ouzou. Le journal, qui publie la photo de la décapitation de la victime, il y a plusieurs mois, indique que le site d’Al Qaïda n’a pas diffusé cette décapitation de crainte de soulever l’indignation générale face à la sauvagerie de cet acte.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *