Algérie : Un enlèvement par jour avec demande de rançon

Algérie : Un enlèvement par jour avec demande de rançon

L’Algérie a enregistré en 2007 un enlèvement par jour en moyenne avec demande de rançon a annoncé le ministre algérien de l’Intérieur Yazid Zerhouni devant le Conseil de la Nation (Sénat).
«Au total 375 cas d’enlèvement ont été enregistrés en 2007, dont 260 relevant du droit commun et 115 ayant une relation avec le terrorisme», a déclaré jeudi devant les sénateurs M. Zerhouni, dont les propos sont rapportés samedi par la presse.  Le ministre a précisé que le montant global des rançons exigées était de six milliards de dinars (60 millions EUR), dont 1,2 milliard de dinars (12 millions EUR) ont été effectivement versés aux ravisseurs.
M. Zerhouni a indiqué qu’en 2007 et 2008, la police algérienne avait traité au moins deux cas d’enlèvement d’enfants que les ravisseurs voulaient vendre aux fins de prélèvement de leurs organes à une clinique marocaine de Oudjda, à la frontière algéro-marocaine. Interrogé sur ce type de kidnappings, M. Zerhouni a déclaré que «dans la région frontalière avec le Maroc, il n’y a pas longtemps, un homme a tenté d’enlever une enfant de deux ans. Après son arrestation, il a avoué qu’il vendait les enfants enlevés à une clinique de Oujda». «La police a enregistré deux cas de ce type, un en 2007 et un autre plus récemment en 2008», a-t-il dit.
Plusieurs cas d’enlèvement d’entrepreneurs ou d’enfants d’entrepreneurs ont été signalés ces derniers mois en Kabylie. Attribués par des sources sécuritaires soit à des groupes armés islamistes soit à des malfaiteurs, ils ont été traités discrètement par la police, donnant le plus souvent lieu au versement de rançons de plusieurs dizaines de milliers d’euros chacune en échange de la libération des otages.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *