Allemagne : Schröder s’avoue vaincu

L’Allemagne, principale puissance européenne, restait dans l’impasse politique mardi après des élections législatives anticipées qui ont laissé le pays sans majorité claire, même si le chancelier social-démocrate sortant Gerhard Schröder a laissé entendre pour la première fois qu’il pourrait renoncer face à la candidate conservatrice Angela Merkel.
Malgré la victoire des Unions chrétiennes (CDU-CSU) dimanche lors de la dernière élection partielle à Dresde (est) qui ont encore augmenté leur avance sur les sociaux-démocrates, les discussions exploratoires entamées entre conservateurs et SPD en vue de la formation d’un gouvernement de grande coalition butent toujours sur la question centrale du titulaire du poste à la chancellerie. La CDU-CSU, force la plus importante au Bundestag (chambre basse du Parlement) avec 226 sièges, affirme qu’elle est en droit de revendiquer la place pour Angela Merkel et que le retrait de Gerhard Schröder est une condition indispensable au début des négociations. "Il n’y aura pas de négociations sur le contenu, si le SPD n’accepte pas que notre candidate devienne chancelière (…) Le SPD doit reconnaître la réalité après les élections de Dresde", a affirmé mardi le secrétaire général de la CDU, Volker Kauder, à la chaîne publique de télévision ARD.
"Les résultats de l’élection de Dresde (remportée par la CDU pour le mandat direct de député) ont clairement renforcé Angela Markel", a pour sa part estimé dans le quotidien Die Welt Markus Söder, secrétaire général de la CSU, parti frère bavarois de la CDU. Le SPD, qui a obtenu 222 sièges, estime en revanche qu’il est le parti le plus important. Pour les sociaux-démocrates, CDU et CSU sont deux partis distincts et les électeurs, en ne donnant pas de clair mandat à la droite –Angela Merkel a enregistré le troisième plus mauvais score des conservateurs de l’après-guerre–, ont plébiscité les réformes sociales engagées par Gerhard Schröder.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *