Amnesty condamne la politique de représailles

Amnesty International a appelé mercredi à l’envoi immédiat d’observateurs internationaux dans les territoires palestiniens. Selon un communiqué de l’organisation humanitaire, Israël mène «une politique de représailles contre tout un peuple pour des attaques menées par des groupes armés, viole les droits de l’Homme internationaux et le droit humanitaire». Intitulé «la spirale de la violence doit cesser immédiatement», le communiqué affirme que» bombarder des commissariats de police et bloquer des routes empêchent la police et la justice de fonctionner». «Cela réduit les capacités de l’autorité palestinienne à faire son travail et à traduire en justice les aut- eurs de violations des droits de l’Homme placés sous son autorité», estime l’organisation. Selon Amnesty, la «réponse appropriée» aux atrocités du week-end dernier consiste à «amener devant la justice toute personne raisonnablement soupçonnée d’avoir commis ou commandité“ces attentats“, dans le cadre de procédures respectant les normes internationales d’un procès équitable». D’autre part, l’organisation estime que «la communauté internationale ne peut pas rester passive alors que le cycle des violences continue de s’aggraver». Et de suggérer enfin que «des observateurs internationaux, disposant d’un mandat public fort et transparent pour superviser le respect du droit humanitaire international et des droits de l’Homme, devraient être envoyés immédiatement dans les territoires occupés».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *