Amnistie générale pour les prisonniers politiques en Mauritanie

"Le CMJD a décidé d’accorder l’amnistie générale, pleine et entière à tous les Mauritaniens condamnés pour crimes et délits politiques", a déclaré le colonel Ould Mohammed Vall dans un discours retransmis par la télévision et la radio nationales.

Cette amnistie vise à "leur permettre de participer à l’oeuvre de construction nationale en toute liberté et en toute quiétude et d’unir leurs efforts sur le sol national pour permettre à notre pays de réaliser un avenir de paix, de progrès et de prospérité", a-t-il ajouté.

La mesure devrait concerner au premier chef les personnes condamnées depuis février pour participation à des tentatives de putschs présumées, en 2003 et 2004, contre le pouvoir du président déchu Maaouiya Ould Taya.

Trente deux d’entre elles sont incarcérées à Nouakchott et 20 sont en exil à l’étranger.

Le CMJD a pris le pouvoir le 3 août sans effusion de sang à Nouakchott alors que le président Ould Taya se trouvait à Ryad, en Arabie saoudite, pour assister aux obsèques du roi Fahd.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *