novembre 21, 2017

 

Appel de l’OCI pour un arrêt de l’agression d’Israël

Au terme d’une réunion extraordinaire lundi à Doha, les Etats arabes et islamiques ont appelé la communauté internationale à mettre fin d’urgence à l’agression d’Israël contre les Palestiniens et demandé à Washington de concrétiser son appui à un Etat palestinien. Dans un communiqué final, les ministres des Affaires étrangères de l’organisation de la conférence islamique (OCI) ont « invité la communauté internationale à intervenir d’urgence pour mettre fin à l’agression israélienne contre les territoires palestiniens ». De même, ils réaffirment « le rejet de tout amalgame entre le terrorisme et le droit des peuples palestinien, libanais et syrien à résister à l’occupation israélienne ». L’OCI a également « condamné les thèses selon lesquelles l’agression israélienne est un acte d’autodéfense ». L’Organisation faisait référence à la position des Etats-Unis qui avaient reconnu « le droit d’Israël à se défendre » après son offensive militaire contre les territoires palestiniens la semaine dernière en riposte à des attentats anti-israéliens. Les 51 membres sur 57 de l’OCI, qui ont participé à la réunion convoquée à la demande du président palestinien Yasser Arafat, ont exhorté Washington à « mettre en application les éléments positifs contenus dans leur vision sur un règlement en Palestine ». Ils se référaient au soutien apporté par le président George W. Bush à un Etat palestinien lors de son intervention devant l’assemblée générale de l’ONU, ainsi que des déclarations en ce sens du secrétaire d’Etat Colin Powell. Les pays de l’OCI ont appelé l’Administration Bush à « appliquer concrètement le contenu de cette approche selon un mécanisme et un calendrier précis et à joindre l’acte à la parole », selon le texte. L’Organisation panislamique a en outre chargé un comité ministériel d’engager des contacts auprès des Etats-Unis, de la Russie, de l’Union européenne, de l’ONU et du Vatican, en faveur des Palestiniens dans leur résistance à Israël, avec pour ultime objectif « l’établissement d’un Etat (palestinien) indépendant avec Al-Qods pour capitale », selon le communiqué final. Présidé par le Qatar, ce comité réunit le Maroc, la Syrie, le Mali, la Malaisie, Oman et le Sénégal, ainsi que le secrétaire général de l’OCI, le Marocain Abdelouahed Belekziz.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *