Aqmi s’approvisionne chez le Polisario

Aqmi s’approvisionne chez le Polisario

Ce n’est pas un fait nouveau, mais l'expert suédois Magnus Norell, conseiller auprès de la Fondation européenne pour la démocratie, basée à Bruxelles,  vient confirmer ce que de nombreux observateurs et analystes  internationaux ont démontré depuis quelques années.  Ce n’est plus un secret pour personne, le groupe terroriste Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) recrute ses membres parmi les éléments du Polisario dans les camps de Tindouf en Algérie. Il y a même des rapports américains et européens, avec des listes de noms issus des camps de Tindouf impliqués dans des attaques terroristes dans la région du Sahel.

C’est donc lors d'une récente rencontre initiée par le think tank "Stockholm Free World Forum" (SFWF), que Magnus Norell a souligné qu'AQMI, recrute ses membres parmi les éléments du Polisario dans les camps de Tindouf et elle collabore avec d'autres groupes terroristes, comme les Chebab.

Pour Magnus Norell, qui est également conseiller à l'Institute For Foreign Policy de Washington,  AQMI a recruté récemment un haut responsable du Polisario pour perpétrer des attentats au nom de groupe dans certains pays, dont le Niger.



Le mode opératoire d’Aqmi est simple :  les terroristes financent leurs opérations via l'enlèvement de ressortissants occidentaux et le trafic de drogue dans le cadre d'une combinaison mafieuse qui allie crimes ordinaires et des motifs idéologiques de surface.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *