Arabie Saoudite : Un attentat de plus

Arabie Saoudite : Un attentat de plus

La prise d’otages ayant succédé au carnage perpétré par des terroristes s’autoproclamant appartenir à «Al-Qaïda» a pris fin dimanche matin. Une dizaine de cadavres ont été évacués, une fois terminée l’opération lancée quelques heures auparavant par les forces saoudiennes.
L’un des rescapés a raconté avoir constaté la mort d’un Italien et un Suédois, en plus de sept Asiatiques. À noter que Manille a confirmé le décès de trois de ses ressortissants, en plus de trois blessés. L’ex-otage parle également de neuf personnes qui auraient été égorgées alors qu’elles essayaient de s’extirper aux griffes des ravisseurs, tentant une fuite par l’escalier, selon ses déclarations.
L’intervention des forces de sécurité aura permis la libération des autres otages et l’arrestation de l’un des ravisseurs, dont deux auraient été abattus. Les membres des forces de sécurité, qui parlent également de sept interpellations, pensent que la personne capturée sur le lieu de la prise d’otages est le chef présumé du commando.
Cette crise sans précédent en Arabie saoudite avait débuté la veille, samedi en début de matinée, lorsque des assaillants ont pris pour cible les locaux d’une compagnie pétrolière, dans la région d’Al-Khobar. Les hommes armés laisseront dix cadavres derrière eux, avant de se retrancher, avec une cinquantaine d’otages, dans l’un des buildings de l’Oasis, le Complexe résidentiel d’Al-Khobar.
L’intervention des troupes d’élite ne se fera pas dans l’immédiat et l’assaut ne fut lancé qu’au lever du soleil contre les ravisseurs. Les autorités ont préféré préparer le terrain sur ce qui se présentait, à raison, comme une opération délicate et décisive.
Un important dispositif de sécurité, composé de deux centaines d’hommes, appartenant aux forces spéciales et au corps de la marine, avaient pris position tout autour du complexe. Les forces de sécurité ont tout d’abord pris le soin d’évacuer quelques résidents encore présents dans la zone d’opérations, soit une soixantaine de personnes.
Les forces saoudiennes procéderont par la suite au bouclage de toute la zone, accentuant le contrôle sur tout le périmètre. Une fois coupée l’alimentation électrique de l’édifice où les assaillants retenaient les otages, l’assaut fut donné.
En effet, en tenue de camouflage, une quarantaine de soldats investirent le bâtiment, vers 05h30 heure locale, après avoir été déposés sur le toit de l’immeuble par des hélicoptères. Quelques échanges de tirs plus tard, l’opération était terminée.
Par ailleurs, cette attaque meurtrière est la seconde qui secoue le pays en l’espace d’un mois seulement. La similitude entre les objectifs des deux opérations pourrait laisser croire qu’elles sont commanditées par un même groupe. Ainsi, pour la deuxième fois, des étrangers sont visés par des attaques terroristes. L’industrie pétrolière est toujours présente au centre des opérations puisque visée à travers des sociétés étrangères ou les ressortissants d’autres pays qui y travaillent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *