Arabie saoudite : Un royaume en péril

Arabie saoudite : Un royaume en péril

L’Arabie saoudite affronte une situation des plus délicates que le royaume des Al Saoud n’a jamais connue depuis sa création. Pour la première fois de son histoire, l’Etat wahhabite semble confronté à une menace de déstabilisation, tant politique qu’idéologique.
Les attaques terroristes répétitives frappent sans répit et menacent de conduire le pays vers une situation semblable à celle de l’Algérie des années 90. Le dernier attentat a visé pour la première fois un journaliste étranger, ce qui signifie que les terroristes ont commencé à changer de stratégie et qu’ils ne se contentent plus de frapper les intérêts américains en particulier et occidentaux en général, comme c’était le cas avant, mais qu’ils auraient décidé de s’attaquer à toute présence étrangère sur le sol saoudien. Ce qui signifie que l’objectif des agresseurs est de créer un climat d’instabilité et d’insécurité qui mettrait en péril les intérêts économiques des dirigeants de Riyad. Une stratégie qui viserait à priver la dynastie gouvernante des Al Saoud de la principale source de force économique et politique qui constitue la force du royaume sur l’échiquier mondial.
Déterminée à combattre le terrorisme, l’Arabie saoudite semble incapable de faire face à cette nouvelle escalade d’attaques terroristes et au changement du modus operandi des attentats. « Les actes criminels n’infléchiront pas la détermination du royaume à combattre cette minorité d’égarés », a déclaré à la presse le ministre des Affaires étrangères, Saoud Al-Fayçal. Traitant d' »égarés », les radicaux islamistes, il a précisé qu’ils « visent désormais, dans leurs actions lâches, des cibles faciles qu’ils attaquent à l’aveuglette », a-t-il ajouté.
Le ministre a par ailleurs insisté sur le fait que le royaume était décidé à traquer les terroristes pour « les extirper » du pays. Rappelons que les dernières victimes des terroristes sont deux journalistes de la BBC, dont l’un a été tué. Toutefois, les services de sécurité saoudiens restent incapables de faier face, malgré plusieurs opérations réussies qui ont permis d’arrêter ou de tuer plusieurs suspects et de saisir de grandes quantités d’armes, aux terroristes islamistes qui intensifient de plus en plus leurs attaques.
Rappelons qu’après les attaques et la prise d’otages qui avaient eu lieu fin mai à Khobar, l’un des centres pétroliers les plus importants du pays, qui se sont soldés par la mort de 22 personnes dont 19 étrangers et la fuite de trois des quatre assaillants, les terroristes ont à nouveau frappé en tirant dimanche sur les deux journalistes de la BBC provoquant la mort du caméraman irlandais, Simon Cumbers. L’attaque a eu lieu dans une rue proche du domicile d’Ibrahim Al-Raïes, un extrémiste recherché et tué en décembre 2003 dans une fusillade contre les forces de sécurité dans le quartier d’Al-Souwaïdi, connu pour être un foyer d’extrémistes. L’attaque a failli aussi faire une autre victime qui est sorti indemne. Il s’agit d’un « accompagnateur » du ministère saoudien de l’Information qui se trouvait avec les deux journalistes mais qui a eu la vie sauve.
C’est la première fois que les terroristes s’attaquent à des journalistes étrangers en Arabie saoudite. « Nous renouvelons notre détermination à repousser les forces croisées de l’arrogance, à libérer la terre des musulmans, à appliquer la chariâa (loi islamique) et à nettoyer la péninsule arabique des mécréants », affirmait un message attribué au « réseau Al-Qaïda dans la péninsule arabique », que dirigerait le Saoudien Abdel Aziz Al-Mouqran, et revendiquant les attaques de Khobar.
Cette escalade des attaques contre les Occidentaux en Arabie saoudite risque de mettre en péril la stabilité du pays et risque de faire basculer dans la violence la péninsule d’Arabie ce qui ne profite guère aux intérêts de la région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *