Arrivé en Sicile d’un bateau de clandestins après une traversée éprouvante

L’embarcation qui a affronté une mer forte a chaviré à proximité des côtes, entre Pozzallo et Gela (sud) et 179 passagers, parmi lesquels dix femmes, ont gagné la rive à la nage.
Les garde-côtes et un hélicoptère de la garde des finances ont entrepris des recherches pour vérifier si d’autres clandestins ne se sont pas noyés.
Selon les premières vérifications, les arrivants sont originaires d’Algérie, de Tunisie et du Proche-Orient.
L’arrivée de deux autres embarcations transportant environ 200 personnes a été signalée lundi matin sur l’île de Lampedusa par la capitainerie du port.
L’hiver n’a pas interrompu les arrivées quasi-quotidiennes sur les côtes de la Sicile ou de la petite île de Lampedusa de candidats à l’immigration partis le plus souvent de Libye ou de Tunisie.
Selon le ministère italien de l’Intérieur, plus de 15.000 personnes ont été interceptées entre janvier et octobre 2005 alors qu’elles tentaient de rejoindre ainsi l’Europe.
La plupart des immigrants sont renvoyés dans les pays d’où ils ont embarqué ou sont invités à quitter le territoire.
La Communauté catholique de Sant’Egidio estime qu’en 15 ans, plus de 2.000 immigrants clandestins se sont noyés pendant la traversée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *