Assassinat de policiers en France : «un acte terroriste abject», selon Cazeneuve

Assassinat de policiers en France : «un acte terroriste abject», selon Cazeneuve

Un couple de policiers a été assassiné lundi soir 13 juin 2016 dans les Yvelines (région parisienne). Le policier a été tué devant chez lui par l’assaillant qui s’est ensuite retranché au domicile de sa victime avant d’être abattu lors d’un assaut du Raid.

Dans la maison, les policiers ont découvert le corps de la compagne du policier et retrouvé le fils du couple, âgé de trois ans, « choqué et indemne ». Le tueur avait été condamné pour participation à une filière jihadiste.

A peine quelques heures après l’assassinat, l’agence Amaq liée au groupe jihadiste Daesh a affirmé qu’un « combattant de l’Etat islamique » (EI) avait tué le couple près de Paris, selon le centre américain de surveillance de sites jihadistes SITE.

Le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a dénoncé mardi «un acte terroriste abject».

«Un acte terroriste abject a été commis hier à Magnanville (Yvelines) de la part d’un individu qui s’en est pris à un commandant de police et à sa compagne, elle-même fonctionnaire dans un commissariat du département des Yvelines», a-t-il affirmé à l’issue d’une réunion d’urgence à l’Elysée.

«Le président de la République a réuni l’ensemble des membres du gouvernement concernés pour faire le point sur cet acte et les suites qu’il convient de donner», a annoncé Bernard Cazeneuve. Outre le ministre de l’Intérieur, François Hollande s’est entretenu avec le Premier ministre, Manuel Valls et le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *