Attaque de Nice : Le plan Vigipirate rehaussé au niveau « alerte-attentat »

Attaque de Nice : Le plan Vigipirate rehaussé au niveau « alerte-attentat »

Le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé, dans la nuit de jeudi à vendredi 15 juillet 2016, que le plan Vigipirate sera rehaussé au niveau « alerte-attentat » dans le département des Alpes-Maritimes.

Cette mesure a été prise après l’attaque criminelle sur la promenade des Anglais à Nice où un camion a foncé dans la foule lors du feu d’artifice du 14-Juillet, tuant au moins 80 morts.

Arrivé à Nice quelques heures après cette attaque, M. Cazeneuve a fait état d’un « bilan extrêmement lourd » de 80 morts et de 18 blessés en « urgence absolue ».

« Nos pensées vont d’abord aux familles des victimes et à ceux qui sont durement touchés (…) mais aussi à l’ensemble des habitants de Nice qui sont profondément traumatisés et plongés dans l’inquiétude », a-t-il indiqué.

Le ministre de l’Intérieur avait quitté Paris jeudi soir pour se rendre sur les lieux de l’attaque.

Le président François Hollande, qui va réunir , vendredi matin un conseil restreint de sécurité et de défense à L’Elysée, a souligné lors d’une allocution télévisée dans la nuit de jeudi à vendredi, que le caractère terroriste de cette attaque ne peut être nié.

Il a également annoncé que l’état d’urgence instauré au lendemain des attentats du 13 novembre, et qui arrive à terme le 26 juillet courant, sera prolongé de 3 mois, précisant qu’un projet de loi à ce sujet sera soumis au parlement dès la semaine prochaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *