Attentat d’Alger : L’ONU attend un rapport d’enquête pour le 11 janvier

Attentat d’Alger : L’ONU attend un rapport d’enquête pour le 11 janvier

Le secrétaire général de l’ONU, Ban  Ki-moon, a affirmé lundi attendre un rapport d’enquête sur les conditions de  sécurité au siège des Nations Unies à Alger, à la veille de l’attentat sanglant qui a coûté la vie à 18 fonctionnaires de l’Organisation. «J’ai donné instruction au secrétaire général adjoint pour le département  de la sécurité de me remettre son propre rapport sur l’attentat terroriste le  11 janvier», a indiqué M. Ban lors d’une conférence de presse à New York.
«Sur cette base, nous allons renforcer les mesures de sécurité pour notre  personnel et nos locaux», a indiqué le secrétaire général. Aux journalistes qui le pressaient pour savoir si l’ONU allait diligenter sa  propre enquête comme l’exige le Syndicat du personnel de l’Organisation, Ban Ki-moon n’a pas écarté cette éventualité bien qu’il dit préférer d’abord les  conclusions de l’enquête de son département de la sécurité. Il a nié avoir reçu des mises en garde préalables du responsable de la  sécurité à Alger, le Sénégalais Babacar Ndiaye, décédé dans cet acte terroriste. Au lendemain de l’attentat d’Alger, le Syndicat du personnel de l’ONU  avait demandé une enquête exhaustive et indépendante sur les circonstances de  cet attentat et les avertissements qu’auraient envoyés certains des employés à  Alger sur les risques encourus par le personnel onusien dans ce pays. Ban Ki-moon a par ailleurs reconnu que la sécurité du personnel des  Nations unies est du ressort des Etats membres. «C’est un évènement choquant et tragique et les autorités algériennes  étaient très embarrassées de ne pas avoir pu protéger le personnel de l’ONU et  ses locaux», a-t-il dit. Il a également fait savoir que les attentats d’Alger ont renforcé sa  détermination à lutter contre ce phénomène. A une question sur la recrudescence des activités terroristes et de trafic  d’armes et d’êtres humains dans la région du Sahel, le secrétaire général de  l’ONU a souligné la nécessite d’ «un effort global et concerté» de la  communauté internationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *