Attentat de Karachi : un diplomate américain tué, Bush maintient sa visite au Pakistan

"On m’a informé des attentats à la bombe et nous avons perdu au moins un citoyen américain dans les attentats à la bombe, un diplomate de carrière", a dit M. Bush qui effectue sa première visite en Inde et en Asie du Sud.

Le président américain a cependant indiqué qu’il maintenait sa visite prévue samedi au Pakistan – qui ne prévoit pas de déplacement à Karachi et doit être axée sur le terrorisme et la lutte contre le réseau terroriste Al-Qaëda.

"Les terroristes et les meurtriers ne vont pas m’empêcher d’aller au Pakistan. Mon voyage au Pakistan est important", a-t-il poursuivi lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre indien Manmohan Singh.

L’attentat, une double explosion à la voiture piégée qui pourrait être un attentat-suicide, selon la police locale, s’est produit sur le parking de l’hôtel Marriott de Karachi, contigu au consulat américain qui avait déjà fait l’objet d’un attentat en juin 2002.

Cinq personnes ont été tuées par les explosions et le bilan pourrait s’aggraver, selon l’officier supérieur de la police de Karachi Javed Akbar.

"Un étranger lié au consulat américain a été tué et un autre est porté disparu", avait ensuite indiqué un responsable des services pakistanais de sécurité sans pouvoir indiquer leur nationalité.

Diverses sources dans plusieurs hôpitaux de Karachi ont fait état d’au moins 34 blessés.

Les deux explosions se sont produites à quelques secondes d’intervalle peu avant 09H00 (04H00 GMT). Le consulat américain de Karachi est séparé de l’hôtel par une allée interdite à la circulation et est entouré de hauts murs de béton.

Depuis l’attentat à la voiture-suicide du 14 juin 2002, qui avait tué douze Pakistanais, aucune voiture ne peut approcher le consulat sans passer par de sévères contrôles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *