Attentats de Paris : L’un des kamikazes tenait un « coffee shop » à Bruxelles

Attentats de Paris : L’un des kamikazes tenait un « coffee shop » à Bruxelles

L'information a été rapporté par le quotidien belge l'Echo, selon laquelle le bar appartenait au Français Brahim Abdeslam. La police avait constaté, lors d'un contrôle effectué le 14 août 2015, une "forte odeur de stupéfiants".

"Le commerce est utilisé pour la consommation de substance hallucinogènes prohibées", précise le document de la police signé le 2 novembre par la bourgmestre (maire) de Molenbeek, François Schepmans.

A la suite de ce rapport, les autorités communales ont ordonné le 2 novembre la "fermeture au public de l'établissement", pour une "durée de 5 mois prenant cours le 5 novembre 2015 pour se terminer le 4 avril 2016".

Brahim Abdeslam est un Français de 31 ans résidant en Belgique, il s'est fait exploser dans un restaurant près de la place de la République, blessant grièvement une personne.

Il est l'un des trois frères résidant en Belgique qui intéressent les enquêteurs. Mohamed Abdeslam, d'abord placé en garde à vue, a été relâché. Salah Abdeslam, 26 ans, est visé par un mandat d'arrêt international mais n'a pas encore été arrêté malgré une importante opération de police lundi à Molenbeek.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *